Son­hu­mour, c’est­du­chi­nois

Insolite. Pa­trick Veis­se­lier se lance dans une folle aven­ture : unone- man- show en man­da­rin, langue qu’il ne­par­le­pas !

Le Parisien (Paris) - - Espectacles - AYMERIC RE­NOU

Sur la scène du Pa­lace, Pa­trick Veis­se­lier n’en mène pas large. Il dé­crypte, s’em­mêle les pin­ceaux, ânonne, puis ré­pète in­las­sa­ble­ment des suites de mots bien étranges. « J’es­père que mes gags fe­ront rire le pu­blic et pas ma ma­nière de par­ler » , s’in­quiète l’hu­mo­riste de 40 ans, le re­gard un peu per­du dans ses lignes ma­nus­crites. Zhou, l’étu­diante chi­noise char­gée de l’ai­der dans ses pre­miers pas avec la langue, rit sous cape, avec une pointe de gêne que l’on pour­rait tra­duire par un « il est fou ce type ! » .

Ori­gi­naire de Lyon et au­teur de plu­sieurs one- man­shows, Pa­trick Veis­se­lier s’est lan­cé dans une aven­ture folle : as­su­rer un spec­tacle tout en man­da­rin, ou presque, alors qu’il n’en maî­trise ni les mots ni la gram­maire. « Tout est par­ti d’une conver­sa­tion avec un ami de la com­mu­nau­té chi­noise, se sou­vient l’hu­mo­riste. Il me di­sait qu’il n’existe au­cun spec­tacle co­mique adap­té pour eux à Pa­ris, parce que l’hu­mour fran­çais ne les fait ab­so­lu­ment pas rire. Ça m’a fait tilt. »

Jus­qu’à la pre­mière date de son spec­tacle, le 7 avril, l’hu­mo­riste va se mettre en im­mer­sion to­tale. « Cinq se­maines à rai­son de sept heures par jour, avec l’aide de Chun­juan, une tra­duc­trice fran­co- chi­noise qui se­ra ma ré­pé­ti­trice. J’aborde le travail à la ma­nière d’un mu­si­cien, et je prends le texte comme une par­ti­tion mu­si­cale qu’il faut ap­prendre par coeur. C’est dur, mais je vais y ar­ri­ver. »

L’autre chal­lenge de ce texte si dif­fi­cile à mé­mo­ri­ser se­ra ce­lui de plaire et de faire rire un pu­blic à la fois chi­nois et fran­çais, dont les cultures ne ré­agissent pas aux mêmes res­sorts hu­mo­ris­tiques ( lire en­ca­dré). Pour tes­ter les pre­miers gags de « Pa­trick le Chi­nois » , et se ras­su­rer, le co­mique se rend ré­gu­liè­re­ment dans le quar­tier de Bel­le­ville et dans le XIIIe ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris, pour se frot­ter à la com­mu­nau­té chi­noise lo­cale. « Ça va, ça com­mence à prendre » , lance- t- il dans un éclat de rire. Pen­dant le spec­tacle, his­toire de ne pas prendre trop de risques, un écran géant as­su­re­ra la trans­crip­tion du texte en ca­rac­tères chi­nois d’un cô­té et en langue fran­çaise de l’autre. « Ça me ser­vi­ra éga­le­ment de bé­quille en cas de pa­nique, pour que je puisse au moins sa­voir où j ’ e n s u i s dans l’his­toire… » Trois dates sont dé­jà pro­gram­mées au théâtre pa­ri­sien le Pa­lace, mais aus­si à Shan­ghai le 19 juillet et même, en no­vembre, à Las Ve­gas ! L’idée de « Pa­trick le Chi­nois » , au moins aux yeux des di­rec­teurs de salle, n’est fi­na­le­ment pas si sau­gre­nue qu’elle n’en a l’air.

Je prends le texte comme une par­ti­tion mu­si­cale qu’il faut ap­prendre par coeur”

« Pa­trick le Chi­nois » , de Pa­trick Veis­se­lier, les lun­dis 7 avril, 5 mai et 2 juin, au Théâtre le Pa­lace, 8, rue du Fau­bourg- Mont­martre, Pa­ris IXe. En­trée de 25 à 40 €, à ré­ser­ver sur www. thea­tre­le­pa­lace. fr, et au 01.40.22.60.00.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.