Il­st­wee­tent­les­ga­lè­resdes Pa­ri­siens­de­puis… Mau­rice

Sui­vi par 5 000per­sonnes, le compte d’in­for­ma­tion tra­fic en temps­réel « Quoi­ma­ligne » est gé­ré­pa­run­couple de­puis l’île Mau­rice. Ces an­ciens Fran­ci­liens lan­cen­tu­nap­pel aux dons.

Le Parisien (Paris) - - Paris - CÉ­CILE CHE­VAL­LIER

Tous les jours, des mil­liers de per­sonnes qui em­pruntent les tran­sports en com­mun en Ile- de- France ra­content en temps réel leurs ga­lères ou anec­dotes vé­cues dans les bus, RER, mé­tro… en 140 signes sur Twit­ter, sans oublier de ter­mi­ner par le mot dièse # qml. Un ha­sh­tag qui leur as­sure d’être ret­wee­té par @ quoi­ma­ligne, au­to­pro­cla­mé « pre­mier ré­seau so­cial des usa­gers des tran­sports en com­mun » en ré­gion pa­ri­sienne. Un compte au­quel se sont dé­jà abonnées 4 781 per­sonnes et qui a dé­jà gé­né­ré plus de 94 000 tweets, alors qu’il est gé­ré par seule­ment deux per­sonnes, do­mi­ci­liées sur l’île Mau­rice ! n150 An­na­bel et Pierre Ber­nard, en couple, lancent d’ailleurs un ap­pel aux dons pour pou­voir conti­nuer leur ac­ti­vi­té de ma­nière plus pro­fes­sion­nelle et l’étendre aux autres grandes ag­glo­mé­ra­tions fran­çaises. « C’est sur­tout An­na­bel qui consacre tout son temps à Twit­ter des in­fos via @ quoi­ma­ligne, mais aus­si à ali­men­ter notre blog, ra­conte Pierre Ber­nard. Elle le fait pour à peine 150 € par mois ( NDLR : sur l’île Mau­rice, le sa­laire moyen est de 450- 500 €) gé­né­rés par l’ac­ti­vi­té du site. Ce­la ne de­vient plus pos­sible. Mais on ne veut pas ar­rê­ter, car on pense qu’on est vrai­ment

€ de re­ve­nus men­suels

utile en ré­gion pa­ri­sienne. Si les usa­gers pensent aus­si que nous of­frons un vrai ser­vice, ils peuvent nous ai­der en ver­sant quelques eu­ros. » Ce simple coup de pouce pour­rait per­mettre à ces deux Mau­ri­ciens de main­te­nir leurs ser­vices. « Beau­coup pensent que nous sommes ré­mu­né­rés par la SNCF, la RATP ou en­core le Stif ( Syn­di­cat des tran­sports d’Ile- de- France). Ce n’est ab­so­lu­ment pas le cas. Nous sommes to­ta­le­ment in­dé­pen­dants. Nous avons créé notre blog puis le compte Twit­ter il y a plus de deux ans, car du temps où nous ha­bi­tions en ré­gion pa­ri­sienne, on se sou­ve­nait des ga­lères et en tant qu’édi­teur web, on a eu en­vie de les ai­der. » Et ils ont tel­le­ment su s’im­po­ser dans le do­maine qu’à dé­faut d’être payés par ces ins­tances, ils re­çoivent au même titre que les jour­naux les com­mu­ni­qués de la SNCF, la RATP ou en­core du con­seil ré­gio­nal.

www. tran­sports- en- com­mun. in­fo.

( LP/ C. CH.)

Pour conti­nuer à in­for­mer les usa­gers des tran­sports en ré­gion pa­ri­sienne, les deux per­sonnes qui gèrent @ quoi­ma­ligne cherchent un fi­nan­ce­ment par dons.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.