Un ren­dez- vous se­cret Sar­ko­zy- Mer­kel

Ces der­niers temps, ona­beau­coup­vu l’an­cien pré­sident. Mais cette stra­té­gie des car­tes­pos­ta­lesne risque- t- elle pasde las­ser ?

Le Parisien (Paris) - - La Une - FRÉ­DÉ­RIC GERSCHEL

At­ten­tion à la sur­chauffe ! Après une sé­quence par­ti­cu­liè­re­ment ani­mée où l’on a beau­coup vu et en­ten­du Ni­co­las Sar­ko­zy, cer­tains de ses par­ti­sans s’in­quiètent. A force d’en­voyer des cartes pos­tales à l’opi­nion, l’an­cien pré­sident ne va- t- il pas las­ser ? Et sur­tout, ne risque- t- il de re­mo­bi­li­ser la gauche qui avait fait de l’an­ti­sar­ko­zysme son prin­ci­pal che­val de ba­taille en 2012 ?

« Il y a eu la dé­co­ra­tion d’un maire en Cha­rente- Maritime, qui s’est trans­for­mée en qua­si- dé­cla­ra­tion de can­di­da­ture de­vant les té­lés, sa pré­sence aux cô­tés de NKM dans la cam­pagne mu­ni­ci­pale à Pa­ris, la suite de son tour de France des concerts de Car­la… Ça peut pa­raître un peu beau­coup en quelques jours » , concède un an­cien mi­nistre UMP. « La ma­chine s’est em­bal­lée » , ad­met un proche. Le PS ne s’y est pas trom­pé. Et à un mois des mu­ni­ci­pales, cer­tains té­nors so­cia­listes n’hé­sitent plus à ci- bler l’ex- lo­ca­taire de l’Ely­sée comme s’il était dé­jà re­de­ve­nu le cham­pion de la droite. nOb­ser­vé par Hollande Hier sur France 3, Ar­naud Mon­te­bourg, le mi­nistre du Re­dres­se­ment pro­duc­tif, a ou­vert la boîte à gifles : « J’ai une ques­tion à po­ser à M. Sar­ko­zy : comment il fait pour bais­ser la dette mons­trueuse qu’il a lais­sée aux Fran­çais ? Parce que nous, on gère la fac­ture Sar­ko­zy, la dette Sar­ko­zy, le pas­sif Sar­ko­zy. » Et d’in­sis­ter : « Il y en a pour 687 milliards ( d’eu­ros). Ce que vous avez lais­sé der­rière vous est une catastrophe pour notre pays. » Un autre mi­nistre ra­conte en privé que Fran­çois Hollande a l’oeil plus que ja­mais ri­vé sur les faits et gestes de son ex-( fu­tur ?) ad­ver­saire. Et qu’il ne lui lais­se­ra plus rien pas­ser.

Alors que Ni­co­las Sar­ko­zy est par­ti cette se­maine en va­cances en fa­mille au cap Nègre, son en­tou­rage — comme pour cal­mer le jeu — as­sure que son ca­len­drier se­ra do­mi­né par l’in­ter­na­tio­nal dans les se­maines et les mois qui viennent. Outre son ren­dez- vous se­cret avec Mer­kel ( voir ci­contre), l’ex- chef de l’Etat se ren­dra pro­chai­ne­ment à Londres, aux EtatsU­nis ou en­core en Inde pour des ren­contres di­plo­ma­tiques et des confé­rences ré­mu­né­rées. « Les mu­ni­ci­pa- les et les eu­ro­péennes, ce n’est pas son com­bat, c’est ce­lui des par­tis. Il n’entre pas là- de­dans. On ver­ra en 2015 quelle se­ra sa dé­ci­sion lorsque le cycle élec­to­ral se­ra ache­vé après le scru­tin des ré­gio­nales. Mais ce­la ne l’em­pê­che­ra pas de faire un geste ici ou là s’il en éprouve le be­soin. »

Ain­si, le 10 mars, Ni­co­las Sar­ko­zy ac­com­pa­gne­ra Ber­na­dette Chi­rac à Nice pour l’inau­gu­ra­tion de l’ins­ti­tut Claude Pom­pi­dou ( pour les ma­lades d’Alz­hei­mer). L’oc­ca­sion de s’af­fi­cher une nou­velle fois avec le maire de la ville, Ch­ris­tian Es­tro­si, et la droite ni­çoise. Le che­min du re­tour est bel et bien se­mé de pe­tits cailloux.

( LP/ M. de Mar­ti­gnac.)

Ni­co­las Sar­ko­zy a pla­ni­fié plu­sieurs ren­contres di­plo­ma­tiques dans les

se­maines et mois à ve­nir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.