Les­syn­di­cats veulent plus­de­sites

Le Parisien (Paris) - - Economie - V. V.

our Jean- Charles Stey­ger du SNU, l’ou­ver­ture d’une agence Pôle em­ploi à Cli­chy- sous- Bois ( 93), c’est de l’af­fi­chage. « De­puis la fu­sion de l’ANPE et des As­se­dic en 2008, les lieux d’ac­cueil des de­man­deurs d’em­ploi n’ont fait que di­mi­nuer, dé­nonce le syn­di­ca­liste. Il en reste 900 au­jourd’hui. Nantes, par exemple, va perdre trois sites. » Se­lon lui, les zones blanches, sans agence, se mul­ti­plient. « Un chô­meur se­ra mieux sui­vi dans les Pays de la Loire qu’en Pi­car­die, s’in­digne Jean- Charles Stey­ger. Il y a un vrai pro­blème d’éga­li­té d’ac­cès au ser­vice pu­blic. » Du cô­té de Pôle em­ploi, on rap­pelle qu’il y a aus­si « des agents dans les mis­sions lo­cales, dans les mai­sons de l’em­ploi et dans les points re­lais » , énu­mère un porte- parole. In­suf­fi­sant pour le SNU, qui es­time que, face au chô­mage, il fau­drait non pas 8,5 agences par dé­par­te­ment mais 12.

P

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.