Hollande tend la main aux pa­trons étran­gers

Ac­cueillant hier une tren­taine d’in­ves­tis­seurs in­ter­na­tio­naux àl’ Ely­sée, le pré­sident a an­non­cé une sé­rie de me­sures vi­sant à fa­ci­li­ter leur ve­nue en France.

Le Parisien (Paris) - - Economie - TAN­GUY DE L’ES­PI­NAY

Opé­ra­tion sé­duc­tion à l’Ely­sée. Sou­cieux d’en­rayer la baisse des in­ves­tis­se­ments étran­gers en France, le chef de l’Etat a égre­né, hier, une sé­rie de me­sures des­ti­nées à ré­con­ci­lier les pa­trons étran­gers avec l’Hexa­gone. Im­pôt sur les so­cié­tés, taxe à 75 % sur les plus hauts re­ve­nus ou en­core « ri­gi­di­té » du mar­ché du travail, les épou­van­tails sont nom­breux aux yeux des chefs d’en­tre­prise du monde en­tier, no­tam­ment amé­ri­cains. Cons­cient que « la France est re­gar­dée comme un pays plus com­pli­qué que les autres » , Fran­çois Hollande leur a don­né ren­dez- vous dans six mois pour « ju­ger » sur pièce l’im­pact des me­sures sui­vantes. n Une fis­ca­li­té plus at­trac­tive. « Dé­sor­mais, une en­tre­prise fran­çaise ou étran­gère pour­ra va­li­der avec l’ad­mi­nis­tra­tion fis­cale les règles qui s’ap­pli­que­ront à elle pour son in­ves­tis­se­ment » , a- t- il pro­mis. Un bu­reau des in­ves­tis­se­ments étran­gers en France se­ra créé pour don­ner aux en­tre­prises étran­gères des ga­ran­ties sur leur fu­ture fis­ca­li­té. Plus lar­ge­ment, le pré­sident a van­té les mé­rites de son « pacte de res­pon­sa­bi­li­té » en termes de baisse des charges. Il a aus­si pro­mis « d’har­mo­ni­ser » la fis­ca­li­té fran­çaise avec celle de nos voi­sins et de sanc­tua­ri­ser le cré­dit d’im­pôt re­cherche. nLes dé­marches doua­nières sim­pli­fiées. Le ré­gime de TVA ap­pli­cable aux en­tre­prises im­por­ta­trices se­ra simplifié en 2015 afin d’aug­men­ter leur pré­sence « dans nos ports et nos aé­ro­ports » . Toutes les pro­cé­dures en douane à l’im­port et à l’ex­port se­ront dé­ma­té­ria­li­sées avant la fin de l’an­née. Une seule struc­ture pour pro­mou­voir la France. L’Agence fran­çaise des in­ves­tis­se­ments in­ter­na­tio­naux va fu­sion­ner avec Ubi­fran- ce, struc­ture char­gée d’ac­com­pa­gner les en­tre­prises fran­çaises à l’ex­port. « Cet ou­til de pro­mo­tion de la France re­grou­pe­ra donc 1 500 per­sonnes avec un bud­get de 200 M€ et un ré­seau de 65 pays où nous sommes re­pré­sen­tés. » « Un quart des chefs d’en­tre­prise par­ti­ci­pant au con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion se­ront des di­ri­geants des fi­liales étran­gères im­plan­tées en France » , a pré­ci­sé Fran­çois Hollande. nUn « pas­se­port ta­lent » et des vi­sas plus longs. La créa­tion d’un « pas­se­port ta­lent » a été confir­mée hier. Ce­lui- ci of­fri­ra une du­rée de sé­jour en France de quatre ans pour les jeunes di­plô­més qua­li­fiés, les créa­teurs, les in­ves­tis­seurs, les man­da­taires so­ciaux et les tra­vailleurs hau­te­ment qua­li­fiés. « De la même ma­nière, les en­tre­pre­neurs (…) qui se rendent ré­gu­liè­re­ment dans notre pays pour des échanges éco­no­miques au­ront dé­sor­mais des vi­sas longue du­rée, c’est- à- dire cinq ans » avec dé­lai d’ob­ten­tion ré­duit à qua­rante- huit heures. Les étu­diants et cher­cheurs étran­gers bé­né­fi­cie­ront quant à eux d’une carte de sé­jour « dont la du­rée cor­res­pon­dra exac­te­ment à celle de leurs études ou de leurs re­cherches » . Aides aux start- up. Les start- up étran­gères s’im­plan­tant en France bé­né­fi­cie­ront d’un in­ter­lo­cu­teur unique et d’une aide de 25 000 €. Les fi­liales étran­gères qui s’installent en France pour­ront, elles, « bé­né­fi­cier de l’in­ter­ven­tion de la Banque pu­blique d’in­ves­tis­se­ment » . Une nou­veau­té de taille.

Ubi­france, struc­ture char­gée d’ac­com­pa­gner les en­tre­prises fran­çaises à l’ex­port, va fu­sion­ner avec l’Agence fran­çaise des in­ves­tis­se­ments in­ter­na­tio­naux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.