Stages enen­tre­prise: s’y re­trou­ver et évi­terles offres bi­dons

Alors que les étu­diants com­mencent leurs re­cher­chesde stage, les dé­pu­tés exa­minent une pro­po­si­tion de loi pour ren­for­cer les droits des jeunes et lut­ter contre les abus.

Le Parisien (Paris) - - Lerendez- Vous - EL­SA MA­RI

Pour les étu­diants de l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur, l’heure est ve­nue de faire par­tir lettres de mo­ti­va­tion et CV pour dé­cro­cher un stage avant l’été. Mais at­ten­tion, si des garde- fous existent pour que les stages consti­tuent une vraie ex­pé­rience pro­fes­sion­nelle en­ri­chis­sante pour les jeunes, mieux vaut connaître ses droits avant d’ac­cep­ter n’im­porte quelle pro­po­si­tion ( voir ci- contre).

Une nou­velle pro­po­si­tion de loi, dé­po­sée par la dé­pu­tée PS Chay­nesse Khi­rou­ni et vi­sant à en­ca­drer da­van­tage le sta­tut des sta­giaires, se­ra d’ailleurs dé­bat­tue au­jourd’hui à l’As­sem­blée na­tio­nale. Car, comme l’in­di­quait un ré­cent rap­port du Con­seil éco­no­mique et so­cial, le nombre de stages en en­tre­prise a ex­plo­sé ces der­nières an­nées, passant de 600 000 par an en 2006 à 1,6 mil­lion en 2012. Et les abus avec…

Le nombre de sta­giaires par en­tre­prise bien­tôt en­ca­dré ?

Pre­mière avan­cée de cette pro­po­si­tion de loi : le texte envisage d’ac­cor­der des congés et des au­to­ri­sa­tions d’ab­sence à un étu­diant ef­fec­tuant un stage de plus de deux mois. Quant à l’idée d’im­po­ser aux en­tre­prises un quo­ta maxi­mal de sta­giaires au­to­ri­sé, elle fait son che­min puisque le Con­seil d’Etat pour­rait être ame­né à fixer des pla­fonds en fonc­tion des ef­fec­tifs. Ob­jec­tif : lut­ter contre le re­cours ex­ces­sif de cer­tains em­ployeurs aux sta­giaires. En­fin, le texte dont vont s’em­pa­rer les dé­pu­tés pré­voit éga­le­ment de rendre l’ins­crip­tion obli­ga­toire des sta­giaires sur le re­gistre unique du per­son­nel et leur sui­vi par un tu­teur.

Sa­luant ces avan­cées, la CGT s’in­quiète tou­te­fois d’un texte qui, faute de pu­bli­ca­tion des dé­crets, se re­trou­ve­rait « sans ap­pli­ca­tion concrète » . De son cô­té, le col­lec­tif Gé­né­ra­tion Pré­caire se montre éga­le­ment sa­tis­fait, tout en ré­cla­mant une in­dem­ni­sa­tion dès le pre­mier mois de stage… et non plus au bout de deux comme c’est le cas ac­tuel­le­ment.

( LP/ Ma­thieu Turel.)

La pro­po­si­tion de loi exa­mi­née au­jourd’hui à l’As­sem­blée vise no­tam­ment à ac­cor­der des congés et des au­to­ri­sa­tions d’ab­sence à un étu­diant ef­fec­tuant un stage de plus de deux mois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.