Le­bud­get de la Ville ju­gé sin­cère

La­droi­tea­vait sai­si le­pré­fet­dePa­ris A

Le Parisien (Paris) - - Paris -

ucun des points sou­le­vés par le groupe UMP au Con­seil de Pa­ris n’a été re­te­nu par le pré­fet de Pa­ris. Dans un cour­rier adres­sé à Jean- Fran­çois Le­ga­ret, chef de file de la droite à l’Hô­tel de Ville, Jean Daubigny es­time que la mai­rie avait tout à fait le droit de se por­ter ga­rant des em­prunts sous­crits pour la réa­li­sa­tion de la fu­ture Phil­har­mo­nie, une salle de concert de 2 400 places qui doit ou­vrir dé­but 2015 dans le XIXe ar­ron­dis­se­ment. D’au­tant que cette ga­ran­tie est bien prise en compte dans le cal­cul du taux d’en­det­te­ment de la Ville. Autre point qui fai­sait dire à la droite que la gauche es­sayait de ma­quiller ses comptes : la dif­fé­rence entre les dé­penses d’en­lè­ve­ment des or­dures mé­na­gères ( 371 M€) et les re­cettes ( 450 M€). Rien d’illé­gal non plus se­lon le pré­fet. La taxe d’en­lè­ve­ment des or­dures mé­na­gères « n’étant pas une im­po­si­tion af­fec­tée, son pro­duit peut ne pas cor­res­pondre exac­te­ment au be­soin de fi­nan­ce­ment du ser­vice d’éli­mi­na­tion des dé­chets mé­na­gers » , pré­cise une cir­cu­laire de mars 2013.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.