« C’est une au baine et la fin du gâ­chis »

Re­naud Bi­ri, di­rec­teur tech­nique de la com­pa­gnie Dé­cor so­nore à Au­ber­vil­liers ( Seine- Saint- De­nis)

Le Parisien (Paris) - - Ile-De- France - V. R.

Re­naud Bi­ri a re­çu un coup de fil d’ArtS­tocK lui pro­po­sant une fly- case, une caisse rou­lante, conte­nant 80 écou­teurs et boî­tiers de scène, pour seule­ment 500 € au lieu de 2 500 €. Le di­rec­teur tech­nique de la com­pa­gnie Dé­cor so­nore, ba­sée à Au­ber­vil­liers ( Seine- Saint- De­nis), n’a pas hé­si­té.

« Nous uti­li­sons exac­te­ment ce type d’écou­teurs, nous avons créé des casques ex­près pour les por­ter. Les fon­da­teurs d’ArtS­tocK sont du mé­tier, ils connaissent les be­soins des com­pa­gnies, se tiennent in­for­més des créa­tions. Cet achat est une vé­ri­table au­baine et la fin du gâ­chis. Je voyais des ca­mions- bennes dé­fi­ler pour re­ti­rer les décors de spec­tacles, c’était un crève- coeur. Des tech­ni­ciens avaient de quoi ré­cu­pé­rer du par­quet pour re­faire les sols chez eux ! »

Re­naud Bi­ri profite d’un autre avan­tage dans ce par­te­na­riat : la ri­chesse du ma­té­riel et sa va­rié­té. Il a dé­jà ache­té des ac­ces­soires de décors à l’as­so­cia­tion. Sa com­pa­gnie crée cinq à six spec­tacles par an. Elle co­tise 100 € pour adhé­rer à ArtS­tocK. Jeu­di, il a dé­cou­vert de grands pan­neaux en bois orange, qui vau­drait 300 € pièce à fa­bri­quer sur me­sure. « On en au­rait be­soin pour notre pro­chaine créa­tion. » Il a pris des pho­tos et re­vien­dra peut- être, pour les ache­ter 40 € pièce.

( LP/ V. R.)

Tril­port ( 77), jeu­di. Une fly- case pleine d’écou­teurs et de boî­tiers de scène ven­due 500 € au lieu de 2 500 € ; Re­naud Bi­ri ne re­grette pas les 100 € de co­ti­sa­tion à ArtS­tocK.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.