Le FN don­né vain­queur à Hé­nin- Beau­mont

« C

Le Parisien (Paris) - - Politique - OLI­VIER BEAU­MONT

e son­dage est juste la confir­ma­tion de ce que l’on res­sent très for­te­ment sur le ter­rain de­puis des se­maines » , in­siste Bru­no Bilde, di­rec­teur de cam­pagne de Steeve Briois. Hier ma­tin, la tête de liste du Front na­tio­nal à Hé­nin- Beau­mont ( Pas- de- Ca­lais) ne sa­vait plus où don­ner de la tête après le son­dage Ip­sos, pour « la Voix du Nord » et Eu­rope 1, qui le donne pour la pre­mière fois ga­gnant au se­cond tour des mu­ni­ci­pales. Il bat­trait le maire sor­tant Eu­gène Bi­naisse ( DVG) avec 50,5 % des in­ten­tions de vote.

Dans ce bas­tion so­cia­liste, où la gauche est ron­gée par les di­vi­sions, le Front na­tio­nal réa­lise à chaque élec­tion ses meilleurs scores. El­le­même tête de liste en 2008, Ma­rine Le Pen n’avait été bat­tue que de 118 voix au se­cond tour. « Dans un tel contexte, et compte te­nu du ras- le­bol de la po­pu­la­tion, les gens veulent du chan­ge­ment » , as­sure Bru­no Bilde. Un ar­gu­ment que re­fuse d’en­tendre néan­moins Eu­gène Bi­naisse, qui rap­pelle la pré­cé­dente en­quête d’opi­nion, réa­li­sée en jan­vier par le CSA, qui le don­nait ga­gnant avec 54 % des in­ten­tions de vote.

Quoi qu’il en soit, au FN, on se sent pous­ser des ailes. De­main, Steeve Briois pré­sen­te­ra les 35 noms de ses co­lis­tiers. Ma­rine Le Pen n’ap­pa­raî­tra qu’en « po­si­tion sym­bo­lique sur cette liste » , ex­plique- t- on, à l’avant- der­nière place. Mais elle ani­me­ra le 17 mars, au cô­té de Steeve Briois un grand mee­ting à Hé­ninBeau­mont.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.