« Tom­boy » , un genre de bi­jou

Le Parisien (Paris) - - Télévision Etmédias - RE­NAUD BARONIAN

ARTE, 20 H 50. Le film a ré­cem­ment fait beau­coup de bruit à cause de sa dif­fu­sion dans cer­taines écoles dans le cadre du pro­gramme Ecole et Ci­né­ma. Le voi­là pour la pre­mière fois en clair à la té­lé, au mo­ment où l’on parle beau­coup de théo­rie du genre et d’iden­ti­té sexuelle des en­fants. Sor­ti au ci­né­ma en avril 2011, « Tom­boy » , qui si­gni­fie gar­çon man­qué en an­glais, se dé­roule lors d’un été où Laure, 10 ans, vient d’em­mé­na­ger avec ses pa­rents dans un nou­veau quar­tier. Laure, coupe courte et re­gard ef­fron­té, pour­rait pas­ser pour un pe­tit gars. Or, tiens donc, sa jeune voi­sine Lisa la prend pour un gar­çon : Laure ne nie pas, dit s’ap­pe­ler Mi­chaël, puis se lie d’ami­tié avec Lisa qui va tom­ber amou­reuse de lui, d’elle. Et Laure va ain­si en ve­nir à ca­cher sa vé­ri­table iden­ti­té à tous. Mais jus­te­ment, quelle est, à ses yeux, sa vraie iden­ti­té ?

La grande force de ce long- mé­trage si­gné de la Fran­çaise Cé­line Sciam­ma, c’est de ne ja­mais tom­ber dans le pa­thos ou la lour­deur, de ne pas ju­ger, de fil­mer le par­cours de Laure- Mi­chaël sans es­sayer d’in­fluen­cer le spec­ta­teur, le tout por­té par le jeu ex­cep­tion­nel de la pe­tite Zoé Hé­ran. Il en ré­sulte une ma­gni­fique ré­flexion sur la quête d’iden­ti­té, mais aus­si sur le men­songe.

( Py­ra­mide Films.)

Laure, 10 ans, est prise pour un gar­çon par sa voi­sine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.