L’Etat­cas­se­sa­ti­re­lire pour­re­grou­per­ses­ser­vices

La­re­struc­tu­ra­tion­de­deux­bâ­ti­ments­va­coû­ter230M€

Le Parisien (Paris) - - Paris - ELO­DIE SOULIÉ

L’en­semble au­rait dû de­ve­nir un grand hô­tel de luxe. Fi­na­le­ment, l’Etat re­nonce à vendre, le prix de ces­sion en­vi­sa­gé s’étant avé­ré « dé­ce­vant » , et gar­de­ra la main sur les 46 000 m2 des im­meubles Fon­te­noy et Sé­gur, îlot art dé­co dont la courbe épouse celle de la place de Fon­te­noy ( VIIe), à trois en­jam­bées de l’Unesco.

Dé­serts de­puis quatre ans, ces­pa­que­bots au­tre­fois dé­vo­lus à la ma­rine mar­chande et aux postes et té­lé­graphes ont vu pas­ser des mil­liers de fonc­tion­naires. L’opé­ra­tion qui s’y pré­pare per­met­tra de « ra­tio­na­li­ser les ser­vices ad­mi­nis­tra­tifs de l’Etat » . Une fois trans­for­mé, l’immeuble Sé­gur re­grou­pe­ra des ser­vices dé­pen­dant du Pre­mier mi­nistre au­jourd’hui épar­pillés sur 35 sites pa­ri­siens, dont cer­tains loués à prix d’or. L’édi­fice ayant une ca­pa­ci­té d’ac­cueil de 2 300 postes, des antennes du mi­nis­tère des Af­faires so­ciales pourraient ve­nir com­plé­ter cette fourmilière de l’ad­mi­nis­tra­tion pu­blique.

nDes

édi­fices en par­tie clas­sés

L’immeuble Fon­te­noy abri­te­ra quant à lui plu­sieurs « hautes au­to­ri­tés in­dé­pen­dantes » , dont le Dé­fen­seur des droits et la Com­mis­sion na- tio­nale de l’in­for­ma­tique et des li­ber­tés ( Cnil). Coût to­tal de la pres­ti­gieuse opé­ra­tion : 230 M€. Oli­vier De­bains, pa­tron de la So­va­fim, la fon­cière pu­blique dé­diée à la va­lo­ri­sa­tion des biens im­mo­bi­liers na­tio­naux, vante « l’ori­gi­na­li­té » du mon­tage : l’Etat n’a cé­dé à la fon­cière que les « droits de su­per­fi­cie » pour près de 33 M€ et re­de­vien­dra pro­prié­taire au bout de 34 ans. D’ici là, il se­ra lo­ca­taire moyen­nant un loyer an­nuel de près de 17 M€.

Cô­té tra­vaux, le cre­do est de « conser­ver et res­tau­rer au maxi­mum ce qui existe, dans une vraie dé­marche éco­lo­gique » . L’agence Braun et as­so­ciés, ar­chi­tectes lau­réats, ne tou­che­ra ni aux fa­çades, ni aux élé­ments ty­piques des an­nées 1930 pour par­tie clas­sée aux mo­nu­ments historiques.

A quelques se­maines de dé­po­ser le per­mis de construire, So­va­fim vient de dé­si­gner Ho­ri­zons pour conduire le chan­tier. Ce grou­pe­ment est for­mé par l’in­ves­tis­seur So­ge­lymDixence, la fi­liale de Veo­lia en­vi­ron­ne­ment et EDF Dal­kia, le construc­teur Cam­pe­non Ber­nard Construc­tion ( CBC, une éma­na­tion de Vin­ci), et l’agence Braun et as­so­ciés.

Les pre­miers coups de pioche sont at­ten­dus au prin­temps pour une li­vrai­son du bâ­ti­ment Fon­te­noy à l’été 2016 et du Sé­gur un an plus tard. L’opé­ra­teur pro­met d’ici là « une vi­site des élé­ments pa­tri­mo­niaux » ou­verte aux ha­bi­tants du VIIe.

( Vue d’ar­chi­tecte/ Braun et As­so­ciés.)

L’îlot ac­cueille­ra 2 300 postes de travail, un res­tau­rant, un au­di­to­rium de 450 places et un centre de do­cu­men­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.