Sa­mis­sion: vous­fai­re­don­ner

La cam­pa­gne­du­de­nier­du­culte a dé­mar­ré. Cer­tains dio­cèses, com­me­ceux deGa­pet dePa­ris, misent ré­so­lu­ment sur la car­tede l’hu­mour.

Le Parisien (Paris) - - Société - HÉ­LÈNE HAUS

Barbe de trois jours, lu­nettes de so­leil, oreillette : sur l’af­fiche, le prêtre ar­bore un vrai look d’agent se­cret… la sou­tane en plus ! Le dio­cèse de Gap et d’Em­brun ( Hautes- Alpes) a joué la carte de l’hu­mour pour sa nou­velle cam­pagne du De­nier de l’Eglise, qui in­vite les fi­dèles à don­ner de l’ar­gent pour sou­te­nir le dio­cèse. « Cet homme est en mis­sion. Bap­têmes, ma­riages, fu­né­railles, au­mô­ne­ries, vi­sites aux per­sonnes… Don­nez- lui le moyen de l’accomplir » , lance cette af­fiche dif­fu­sée de­puis hier sur 44 abri­bus de Gap.

Cer­tains trouvent

que c’est un peu osé”

Kon­rad Za­mo­js­ki, res­pon­sable res­sources fi­nan­cières et mé­cé­nat

« Nous vou­lions quelque chose de mo­derne, qui in­ter­pelle et fasse sou­rire les gens. Notre évêque sou­haite tou­cher d’autres do­na­teurs que ceux qui viennent à la messe tous les di­manches » , ra­conte Kon­rad Za­mo­js­ki, res­pon­sable res­sources fi­nan­cières et mé­cé­nat du dio- cèse. « Ça ne plaît pas à tout le monde. Cer­tains trouvent que c’est un peu osé, mais Mgr Jean- Mi­chel di Fal­co Léan­dri, qui fait du mar­ke­ting de­puis long­temps, dit qu’on sait qu’une cam­pagne est réus­sie quand elle fait par­ler d’elle » , sou­rit Kon­rad Za­mo­js­ki.

En 2013, le De­nier de l’Eglise a per­mis au dio­cèse de Gap et d’Em­brun de ré­col­ter 605 875 € pour payer les sa­laires de ses prêtres et de ses sa­la­riés laïcs, les for­ma­tions aux sé­mi­naires, mais aus­si les charges des pa­roisses et le ca­té­chisme. « Sans cet ar­gent, on ne pour­rait pas fonc­tion­ner. Les dio­cèses ne touchent au­cune sub­ven­tion de l’Etat et du Va­ti­can » , rap­pelle le res­pon­sable.

La plu­part des 95 dio­cèses de France ont lan­cé ce mois- ci leur propre cam­pagne. D’autres dé­bu­te­ront du­rant le ca­rême, en mars. En 2012, le De­nier a per­mis à l’Eglise c a t h o l i q u e d e r é c o l t e r 243 430 000 €, un chiffre en hausse de­puis plu­sieurs an­nées, qui dé­passe le mon­tant ré­col­té lors des quêtes, 230 500 000 €.

La ma­jo­ri­té des fonds est ver­sée au dio­cèse de Pa­ris. « En 2013, nous avons ré­col­té 24 M€, cal­cule Ch­ris- tophe Rousselot, char­gé du dé­ve­lop­pe­ment des res­sources fi­nan­cières du dio­cèse de la ca­pi­tale. On ré­colte plus d’ar­gent, mais nos frais de fonc­tion­ne­ment sont très éle­vés. Rien que le XVe ar­ron­dis­se­ment équi­vaut à un pe­tit dio­cèse de pro­vince. »

Pour trou­ver de nou­veaux fonds, le dio­cèse de Pa­ris a lan­cé cette an­née un test dans 25 pa­roisses pour sen­si­bi­li­ser les jeunes au de­nier. « On vise les 18- 25 ans. On sou­haite éveiller chez eux une prise de conscience pour plus tard » , ex­plique le res­pon­sable. Pour leur expliquer pour­quoi il est im­por­tant de don­ner, le dio­cèse a mis en ligne un site in­ter­ac­tif, com­por­tant no­tam­ment deux vi­déos mon­trant comment se­rait l’Eglise sans le de­nier. On y voit des prêtres contraints d’af­fi­cher des pu­bli­ci­tés pour des groupes in­dus­triels sur leur sou­tane ou des fi­dèles as­sis­tant à une messe sans chauf­fage, ni élec­tri­ci­té. Là en­core, l’hu­mour dé­ca­lé est pri­vi­lé­gié. « S’ils donnent 2 € par mois, on au­ra ga­gné » , lance Ch­rist ophe Rousselot. En 2012, 1 250 000 fa­milles ont ver­sé à l’Eglise un de­nier moyen de 195 €.

( DR.)

Le dio­cèse de Gap et d’Em­brun ( Hautes- Alpes) a joué la carte de l’hu­mour pour sa cam­pagne d’af­fi­chage sur les abri­bus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.