Com­bien­gagnent les prêtres

Le Parisien (Paris) - - Société - H. H.

S’ils ne comptent pas leurs heures, les prêtres ne roulent pas sur l’or pour au­tant. Con­trai­re­ment aux moines, ces hommes d’Eglise ne font pas voeu de pau­vre­té. Mal­gré tout, ils gagnent seule­ment 930 € net par mois, d’après les chiffres pu­bliés par la Confé­rence des évêques de France. Seul avan­tage : leur lo­ge­ment leur est four­ni gra­tui­te­ment. Ils vivent ain­si souvent au pres­by­tère. Leur sa­laire est fi­nan­cé par le De­nier de l’Eglise et reste qua­si­ment le même, qu’ils soient prêtres ou ar­che­vêques tout au long de leur vie ac­tive. Les prêtres of­fi­ciant dans le BasR­hin, le Haut- Rhin et la Mo­selle ne sont pas lo­gés à la même en­seigne. Ces trois dé­par­te­ments ne sont pas sou­mis à la loi de sé­pa­ra­tion de l’Eglise et de l’Etat, adop­tée en 1905, car, à l’époque, la ré­gion fai­sait par­tie de l’Al­le­magne. Ré­sul­tat, : les prêtres sont as­si­mi­lés à des fonc­tion­naires et donc ré­mu­né­rés par l’Etat, tout comme les pas­teurs et les rab­bins. Ils gagnent en­vi­ron entre 1 736,25 € et 3 111,36 € brut par mois entre le dé­but et la fin de leur car­rière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.