Un­tra­ficd’armes dé­man­te­lé

Près de500armes, dont des mines an­ti­per­son­nel ont été sai­sies et 36per­sonnes in­ter­pel­lées à l’is­sue d’une vaste en­quête de la gen­dar­me­rie.

Le Parisien (Paris) - - Faits divers - A. C.

es sai­sies im­pres­sion­nantes qui ré­vèlent l’éten­due du phé­no­mène. Au terme de deux opé­ra­tions de grande en­ver­gure, la pre­mière me­née fin dé­cembre et la se­conde en dé­but de se­maine, les gen­darmes de la sec­tion de re­cherches de Reims ( Marne) ont mis la main sur 460 armes de guerre et d’im­por­tantes quan­ti­tés d’ex­plo­sifs. Lan­cée en fé­vrier 2012, cette en­quête a per­mis d’iden­ti­fier plu­sieurs di­zaines de per­sonnes — souvent pré­sen­tées comme des col­lec­tion­neurs — qui ré­cep­tion­naient des armes ve­nues de Slo­va­quie via la Bel­gique.

Soixante- trois per­sonnes avaient été in­ter­pel­lées en dé­cembre der­nier et deux, mises en exa­men.

DT­rente- six autres ont été ar­rê­tées à leur tour en dé­but de se­maine, dont plu­sieurs en Corse. Cinq per­sonnes étaient der­rière les ver­rous hier soir. Les per­qui­si­tions ont per­mis de mettre la main sur 460 armes ( armes de poing, fu­sils d’as­saut), 920 kg de mu­ni­tions, 23 kg de poudre noire et plus de 100 kg de pro­duits chi­miques des­ti­nés à la fa­bri­ca­tion d’ex­plo­sifs. Fait rare, des mines an­ti­per­son­nel et an­ti­chars ont éga­le­ment été sai­sies. Se­lon le lieu­te­nant- co­lo­nel Di­dier Berger à la tête de la SR de Reims, « la ma­jeure par­tie des mis en cause se pré­sente comme des col­lec­tion­neurs et cer­tains d’entre eux pré­sentent des liens avec le mi­lieu du grand ban­di­tisme. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.