Le clan des sept fron­deurs passe à l’ ac­tion

Fis­ca­li­té/ Ac­cord Ligue- AS Monaco

Le Parisien (Paris) - - Sports - RO­NAN FOLGOAS

Cette fois, c’est du sé­rieux. Mé­con­tents de l’ac­cord conclu le 23 jan­vier entre la Ligue de football pro­fes­sion­nel ( LFP) et l’AS Monaco, les pré­si­dents de sept clubs de Ligue 1 et Ligue 2 ( PSG, Mar­seille, Lille, Bor­deaux, Mont­pel­lier, Lo­rient et Caen) ont dé­po­sé mar­di un re­cours en an­nu­la­tion de­vant le Con­seil d’Etat. Comme son nom l’in­dique, cette dé­marche vise à an­nu­ler le vote du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de la Ligue. Ob­jec­tif ul­time : dé­tri­co­ter la tran­sac­tion fi­nan­cière né­go­ciée entre l’ASM et la LFP. Se­lon cet ac­cord, le club de la prin­ci­pau­té de­vra payer en 2014 et 2015 la somme de 25 M€ à la LFP. En échange de quoi, il bé­né­fi­cie­ra d’un ré­gime dé­ro­ga­toire lui per­met­tant de conser­ver de ma­nière dé­fi­ni­tive son siège en ter­ri­toire mo­né­gasque. A la clé, des avan­tages fis­caux consi­dé­rables qui se chiffrent cette an­née au­tour de 50 M€.

Dans leur re­quête, les pré­si­dents fron­deurs pointent des dys­fonc­tion­ne­ments dans le pro­ces­sus de vote du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de la Ligue. Ils ren­dront dans les pro­chaines se­maines un mé­moire qui fe­ra l’ob­jet d’une ré­ponse de la Ligue. Le Con­seil d’Etat, plus haute ju­ri­dic­tion ad­mi­nis­tra­tive fran­çaise, ins­trui­ra en­suite ce dos­sier dans des dé­lais pou­vant al­ler de quelques mois à un an. Se­lon le pré­sident de la LFP, Fré­dé­ric Thi­riez, cette pro­messe de ba­taille ju­ri­dique, sou­te­nue par des concur­rents spor­tifs di­rects de l’AS Monaco ( PSG, Mar­seille, Lille et Bor­deaux), n’est qu’une ma­noeuvre d’in­ti­mi­da­tion à but mer­can­tile. Une ma­nière de faire pres­sion sur la Ligue pour ré­cu­pé­rer la plus grosse part pos­sible du gâ­teau mo­né­gasque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.