« Les Champs- Ely­sées sont de­ve­nus un dé­fou­loir »

Oli­vier Ma­di­nier, ca­viste à la Ma­de­leine

Le Parisien (Paris) - - Paris - A. A.

« Vous voyez des af­fiches dans le coin ? » Quand on lui de­mande ce qu’il pense de la cam­pagne des mu­ni­ci­pales dans le VIIIe ar­ron­dis­se­ment, Oli­vier Ma­di­nier ma­nie l’hu­mour. Comme bon nombre de com­mer­çants de la place de la Ma­de­leine, le ca­viste a dû mal à don­ner son avis sur les can­di­dats qui se pré­sentent. « Je ne pour­rais pas en ci­ter un, re­con­naît- il ra­pi­de­ment. D’ailleurs, mê­me­si la Ma­de­leine est un quar­tier d’af­faires, je n’ai vu per­sonne se ba­la­der avec un tract à la main dans le coin. »

Ses clients pré­oc­cu­pés par l’in­sé­cu­ri­té

Oli­vier Ma­di­nier au­rait pour­tant des choses à dire aux dif­fé­rents prétendants. « Il y a pas mal de pro­blèmes de cir­cu­la­tion au­tour de l’église, af­firme- t- il. Quant aux Champs- Ely- sées, c’est de­ve­nu un dé­fou­loir. Chaque soir de 31 dé­cembre, des vi­trines sont bri­sées. » Le ca­viste, qui re­çoit de nom­breux clients ve­nus de l’étran­ger dans sa bou­tique, confie que ces der­niers lui font ré­gu­liè­re­ment part de l’in­sé­cu­ri­té qui sé­vit dans le VIIIe et dans la ca­pi­tale en gé­né­ral.

« Lors­qu’il y a des dé­bor­de­ments, comme par exemple cette Femen qui s’était dé­nu­dée dans l’église de la Ma­de­leine en dé­cembre der­nier, on n’en­tend pas le maire ( NDLR : Fran­çois Lebel) prendre po­si­tion » , re­grette- t- il. Que trois can­di­dats de droite se pré­sentent l’un contre l’autre au pre­mier tour ne l’étonne pas vrai­ment : « Ce sont des stra­té­gies pour avoir du poids sur l’échi­quier po­li­tique. Ils veulent sim­ple­ment ob­te­nir des postes à l’UMP. »

( LP/ A. A.)

Bou­le­vard Ma­le­sherbes ( VIIIe), lun­di. Le ca­viste l’ad­met sans dif­fi­cul­té : il ne connaît au­cun des can­di­dats qui se pré­sentent dans le VIIIe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.