Le pro­cès des Fe­men­re­por­té

L Après­leu­rac­tion « choc » àNotre- Dame

Le Parisien (Paris) - - Paris -

e pro­cès très at­ten­du de­vait se te­nir hier. Il a été à nou­veau re­por­té. Les neuf mi­li­tantes des Femen pour­sui­vies pour des dé­gra­da­tions com­mises à Notre- Dame de­vront pa­tien­ter jus­qu’au 9 juillet pour connaître leur sort ju­di­ciaire. Trois vi­giles de la ca­thé­drale, ac­cu­sés d’avoir com­mis des vio­lences sur elles, se­ront éga­le­ment sur le banc des pré­ve­nus. Le 12 fé­vrier 2013, pour cé­lé­brer à leur ma­nière la dé­mis­sion du pape, les mi­li­tantes fé­mi­nistes avaient fait ir­rup­tion, seins nus, à No­treDame ( notre pho­to) et avaient frap­pé avec des bouts de bois sur les nou­velles cloches de la ca­thé­drale ex­po­sées dans la nef. L’une des ma­ni­fes­tantes, ti­rée par les che­veux, avait eu une dent cas­sée lors de son ex­pul­sion. Un pre­mier pro­cès, pro­gram­mé en sep­tembre der­nier, avait été ren­voyé pour per­mettre le bou­clage de l’en­quête sur les vio­lences sup­po­sées des agents de sé­cu­ri­té de la ca­thé­drale. L’au­dience d’hier a été re­por­tée parce que l’un d’eux, ac­tuel­le­ment à l’étran­ger, n’a pas pu être convo­qué.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.