Quel­lieu se­cret de la Ré­pu­blique sou­hai­te­riez- vous vi­si­ter ?

Le Parisien (Paris) - - Loisirs et Spectacles -

Laure- Hé­lène Doer­ler

40 ans, ar­chi­tecte Pa­ris ( XIXe)

« L’Ely­sée. A cause de mon mé­tier, j’ai­me­rais bien y al­ler pour dé­cou­vrir son architecture. Je ne bé­né­fi­cie pas de pas­se­droit comme cer­tains, je ne suis pas as­sez in­fil­trée dans le mi­lieu. Je pense que ce se­rait in­té­res­sant pour mes en­fants de voir où le pré­sident vit. Mais ces lieux secrets, on se les ima­gine avec des pas­sages secrets, des ob­jets ex­cep­tion­nels, et par­fois, on peut être très dé­çu. »

Jean- Fran­çois Mi­neur

70 ans, re­trai­té Pa­ris ( XVe)

« Une base mi­li­taire de sous- ma­rins. J’ai un ami of­fi­cier de ma­rine, donc je pense pou­voir en vi­si­ter une si je le de­man­dais. J’ai­me­rais voir toutes les tech­no­lo­gies qui sont uti­li­sées dans ces bases se­crètes. Elles ne sont d’ailleurs pas si se­crètes, car les com­mer­çants du coin savent quand des sous- ma­rins doivent sor­tir ! Bien sûr, ils ne savent pas l’heure exacte ou la des­ti­na­tion. »

Ju­lien Beau­pé

27 ans, di­rec­teur pro­duc­tion Ver­sailles ( 78)

« Le pa­villon de la Lanterne, à Ver­sailles. J’ai­me­rais pou­voir vi­si­ter ces ré­si­dences qui sont ré­ser­vées aux po­li­tiques. Je trouve nor­mal que ces lieux ne soient pas vi­si­tables car il s’agit de lo­ge­ments pri­vés. Mais ou­vrir les portes une fois par an, ce n’est pas suf­fi­sant, il y a une queue de 3 000 km… Pour­quoi ne pas faire des do­cu­men­taires sur ces lieux ? »

Ber­trand Guillaume

36 ans, tech­ni­cien nu­cléaire

Di­jon ( 21)

« La salle de crise de Ma­ti­gnon. Les hautes sphères de la po­li­tique, ça m’in­trigue. Je suis ha­bi­tué aux lieux secrets, je tra­vaille au Com­mis­sa­riat à l’éner­gie ato­mique ( CEA) pour l’ac­cé­lé­ra­teur de par­ti­cules de Val­duc, mais je pense que ça n’in­té­res­se­rait per­sonne. En fait, c’est juste une salle de contrôle avec de grands or­di­na­teurs, rien de très ori­gi­nal. »

Pierre Bau­dry

33 ans, consul­tant in­no­va­tion

Pa­ris ( XXe)

« Le Con­seil consti­tu­tion­nel. C’est vrai­ment la vi­trine de la Ré­pu­blique. Il n’est pas très connu, mais on en en­tend beau­coup par­ler. Cet en­droit a une énorme in­fluence. Pour moi, la salle la plus sym­bo­lique, c’est la salle du con­seil. Il y a une grande table verte qui est très mé­dia­ti­sée. J’ai en­vie de voir de mes propres yeux comment les réunions se dé­roulent. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.