A Sot­chi, comme si de­rien n’était

Le Parisien (Paris) - - Le Fait Du Jour - SOT­CHI ( RUS­SIE) De notre en­voyé spé­cial DA­VID CHAR­PEN­TIER ( AVEC S. L.)

Bog­da­na Mat­sots­ka ne s’ali­gne­ra pas ce ma­tin au dé­part du sla­lom des Jeux olym­piques de Sot­chi. En guise de pro­tes­ta­tion contre la ré­pres­sion dans les rues de Kiev, la jeune skieuse ukrai­nienne et son père, Oleg Mat­sots­ki, ont pos­té hier ma­tin un mes­sage sur la page Fa­ce­book de ce der­nier, dans le­quel ils an­noncent leur re­trait des com­pé­ti­tions. Pour au­tant, ils n’ont pas quit­té la dé­lé­ga­tion de leur pays. Au­cun autre de leurs com­pa­triotes n’a dé­ci­dé de les imi­ter en se re­ti­rant des com­pé­ti­tions. En re­vanche, cer­tains ath­lètes ayant ter­mi­né ont vou­lu quit­ter Sot­chi le plus vite pos­sible. C’est le cas du pa­ti­neur Dmi­tri Dun, qui a sau­té dans l’avion mer­cre­di, après avoir vu des images de ses pa­rents sur la place Maï­dan à la té­lé­vi­sion.

De son cô­té, le Co­mi­té in­ter­na­tio­nal olym­pique ( CIO), gê­né quand la po­li­tique s’in­vite dans cette grand­messe du sport, s’est abri­té der­rière son ar­ticle 50, qui pro­hibe toute « sorte de dé­mons­tra­tion ou de pro­pa­gande po­li­tique, re­li­gieuse ou ra­ciale » . Ain­si, le port d’un brassard noir, ré­cla­mé par les spor­tifs ukrai­niens en signe de deuil, a été pros­crit. Après avoir qua­li­fié la ré­pres­sion d’in­to­lé­rable, la mi­nistre fran­çaise des Sports, Va­lé­rie Four­ney­ron, a fait part de ses doutes sur « un re­trait des ath­lètes eu­ro­péens en signe de pro­tes­ta­tion » . « Les Jeux olym­piques ne sont ni une tribune po­li­tique ni un es­pace pour ré­gler les dif­fé­rends di­plo­ma­tiques » , se­lon elle.

Krasnaïa Po­lia­na ( Rus­sie), hier. La skieuse ukrai­nienne Bog­da­na Mat­sots­ka a an­non­cé son re­trait de la com­pé­ti­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.