Une­forte dis­pa­ri­té se­lon les dé­par­te­ments

Le Parisien (Paris) - - Economie - D. R.

vec la trans­mis­sion des don­nées de san­té, l’as­su­rance ma­la­die a éga­le­ment four­ni des dé­tails pré­cieux sur le nombre d’as­su­rés par dé­par­te­ment ayant consom­mé du Me­dia­tor entre no­vembre 2008 et no­vembre 2009 ( voir in­fo­gra­phie ci- contre). Ana­ly­sés par la so­cié­té Cel­ti­pharm, ex­perte en trai­te­ment de don­nées de san­té, ces chiffres ré­vèlent que le taux de pres­crip­tion va­riait de 1 à… 15 se­lon les dé­par­te­ments. Ain­si, en Mayenne, de loin le plus « rai­son­nable » , 1,2 per­sonne sur 1 000 seule­ment se sont fait pres­crire l’an­ti­dia­bé­tique des la­bo­ra­toires Ser­vier. A l’op­po­sé, la Gua­de­loupe af­fiche un taux de 17,5 consom­ma­teurs de Me­dia­tor sur 1 000 as­su­rés. Des ré­gions en­tières comme la Bre­tagne, les Pays de la Loire, le Pays basque… comptent moins de trois consom­ma­teurs pour 1 000 ha­bi­tants quand des dé­par­te­ments comme le Var, la Corse- du- Sud, les Bou­ches­du- Rhône dé­passent les 10 pour 1 000. Cette sur­con­som­ma­tion très lo­ca­li­sée au­rait dû aler­ter les au­to­ri­tés. Cer­tains l’ont fait, comme le di­rec­teur de l’Union ré­gio­nale des Caisses d’as­su­rance ma­la­die de Bour­gogne, Vincent Ra­voux, au­teur dès 1998 d’une étude au titre pour le moins clair : « Faut- il re­voir les condi­tions de prises en charge du Me­dia­tor ? » … A cette époque, dé­jà, il rap­por­tait que, dans sa ré­gion, par­mi 100 femmes se fai­sant pres­crire du Me­dia­tor, 43 % l’uti­li­saient comme coupe- faim ! Bien qu’in­for­mée, l’Af­saps, Agence fran­çaise de sé­cu­ri­té sa­ni­taire des pro­duits de san­té, qui de­vien­dra l’Agence na­tio­nale de sé­cu­ri­té du mé­di­ca­ment, n’or­don­ne­ra le re­trait du Me­dia­tor qu’en 2009.

A

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.