Che­va­line: l’ex- po­li­cier se­ra­dé­fé­ré

E

Le Parisien (Paris) - - Faits Divers -

ric D., l’homme de 48 ans qui a été pla­cé en garde à vue mar­di der­nier dans le cadre de l’en­quête sur la tue­rie de Che­va­line, était tou­jours en­ten­du par les gen­darmes hier… même si au­cun lien n’a pu pour l’ins­tant être éta­bli entre ce qua­druple meurtre et cet an­cien po­li­cier de Men­thon- Saint- Ber­nard ( Haute- Sa­voie), comme l’avait dé­jà as­su­ré le par­quet mer­cre­di. En re­vanche, ce grand col­lec­tion­neur d’armes est soup­çon­né de « tra­fic d’armes en bande or­ga­ni­sée » et risque une mise en exa­men. Un ami à lui, pla­cé lui aus­si en garde à vue mar­di soir dans le cadre de l’en­quête sur Che­va­line, de­vrait connaître le même sort. « Le tra­fic, il ( Eric D.) ne pour­ra pas le contes­ter, c’est plié » , a es­ti­mé son avo­cat Me Du­four. « Il a une quan­ti­té im­por­tante d’armes de la Pre­mière et Se­conde Guerre mon­diale, des armes qui ont une his­toire. C’est une en­cy­clo­pé­die en la ma­tière » , a- t- il ajou­té. Le gy­né­co­logue An­dré Ha­zout, 70 ans, a été condam­né hier à huit ans de pri­son par la cour d’ap­pel de Pa­ris pour viols et agres­sions sexuelles com­mis sur six de ses pa­tientes. Il a éga­le­ment re­çu l’in­ter­dic­tion dé­fi­ni­tive d’exer­cer. Le par­quet avait re­quis douze ans de pri­son contre lui. Le pra­ti­cien avait tou­jours ad­mis avoir com­mis des agres­sions mais ja­mais au­cun viol. Le pa­tron d’un bar- ta­bac de La­vaur ( Tarn) se­ra ju­gé aux as­sises pour avoir tué un cam­brio­leur de 17 ans en 2009. Hier, la cour d’ap­pel de Tou­louse a re­fu­sé de lui ac­cor­der le bé­né­fice de la lé­gi­time dé­fense et a confir­mé son or­don­nance de mise en ac­cu­sa­tion de­vant la cour d’as­sises. Il est pour­sui­vi pour meurtre et ten­ta­tive de meurtre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.