Aa­tifC­ha­he­chouhe, plus­fort­queD­rog­ba

Le Parisien (Paris) - - Sports - AR­NAUD DETOUT

« Même au plus bas, on peut tou­jours re­bon­dir lorsque l’on croit en ses qua­li­tés. J’en suis la preuve vi­vante ! » Les mots sont d’Aa­tif Cha­he­chouhe ( 27 ans), le mi­lieu of­fen­sif de Si­vas­spor, ac­tuel meilleur bu­teur du Cham­pion­nat de Tur­quie avec 13 réa­li­sa­tions ( il a éga­le­ment dé­li­vré 5 passes dé­ci­sives). Le na­tif de Fon­te­nay- a ux- Roses ( Hauts- de- Seine) de­vance, ex­cu­sez du peu, Di­dier Drog­ba, Wes­ley Sneijder ( Ga­la­ta­sa­ray) Mous­sa Sow ou Dick Kuyt ( Fe­ner­bah­çe) ! Mais, con­trai­re­ment à ces stars pas­sées par des clubs pres­ti­gieux, Cha­he­chouhe a connu un par­cours beau­coup plus aty­pique.

Après une for­ma­tion au Ra­cing et une an­née pro à Se­dan ( 6 matchs en L 2 en 2007- 2008), le Fran­coMa­ro­cain se re­trouve au chô­mage. Nas­ser Sand­jak, an­cien sé­lec­tion­neur de l’Al­gé­rie et coach à Noi­syle- Sec ( CFA), lui tend alors la main. Au­teur de 8 buts et au­tant de pas- ses dé­ci­sives en cinq mois, il par­ti­cipe ac­ti­ve­ment au main­tien de son équipe. « C’était un phé­no­mène, le meilleur joueur que j’ai eu à Noi­sy, as­sure Nas­ser Sand­jak. Je me sou­viens d’un match à Roye où il avait drib­blé 8 joueurs… Avec ses qua­li­tés tech­niques, il de­vait se re­trou­ver au plus haut ni­veau très ra­pi­de­ment. »

Pour­tant, ce­la va prendre du temps… Nan­cy ( L 1 à l’époque) le re­crute en 2009 et lui fait si­gner un contrat évo­lu­tif la pre­mière an­née puis pro les deux sui­vantes. Ses émo­lu­ments passent de 800 à 3 000 €. Mais Aa­tif ne joue pas, ou peu ( 9 matchs en L 1 en deux ans et de­mi). « J’avais une éti­quette de joueur de CFA, ex­plique- t- il. Jean Fer­nan­dez m’a vexé. Il di­sait qu’il ne trou­vait rien de spé­cial chez moi et que je man­quais de force dans les jambes. Sans le sou­tien de ma fa­mille, j’ar­rê­tais le foot. » Cha­he­chouhe ré­si­lie son contrat avec Nan­cy en jan­vier 2012 et s’en­gage par ha­sard au

Jean Fer­nan­dez m’a vexé. Il di­sait qu’il ne me trou­vait

rien de spé­cial ”

Cher­no­mo­rets Bour­gas ( D 1 bul­gare). Il ins­crit la ba­ga­telle de 15 buts en 10 matchs et son club le trans­fère dans la fou­lée à Si­vas­spor pour 600 000 €. Après une an­née d’ac­cli­ma­ta­tion, le mi­lieu of­fen­sif casse la ba­raque cette sai­son sous les ordres de Ro­ber­to Car­los, l’an­cien la­té­ral gauche de la Se­le­çao.

« Je vis un conte de fées, ju­bile le pa­pa d’Aliya et Inaya. Les sup­por­teurs m’adorent et j’ai la chance de tra­vailler avec un an­cien grand joueur qui tient à mon égard des pro­pos élo­gieux. C’est une re­vanche sur les en­traî­neurs qui n’ont pas cru en moi. » Le go­lea­dor de Si­vas­spor a renégocié son contrat ( jus­qu’en 2017) la se­maine pas­sée et touche dé­sor­mais 100 fois plus qu’à Noi­sy- le- Sec.

Un bon­heur n’ar­ri­vant ja­mais seul, Cha­he­chouhe va être ap­pe­lé pour la pre­mière fois par la sé­lec­tion ma­ro­caine. « Je rêve de dis­pu­ter la Coupe d’Afrique des na­tions au Maroc l’an pro­chain » , confie- til. Si ses per­for­mances ne fai­blissent pas, le rêve de­vrait de­ve­nir réa­li­té.

( Icon Sport/ Ses­kim.)

Stade Su­ku Saracoglu ( Is­tan­bul). Aa­tif Cha­he­chouhe, le mi­lieu of­fen­sif de Si­vas­spor, est ac­tuel­le­ment le meilleur bu­teur du Cham­pion­nat de Tur­quie avec 13 réa­li­sa­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.