Car­di­na­ra­che­té le châ­teaude la Bête…

Le Parisien (Paris) - - Loisirs Et Spectacles - P. V.

C’était un chi­cot dans le pay­sage. En­core plus dé­pri­mant par temps de pluie. C’est un jour comme ce­lui- ci, ra­conte l’his­to­rien Jean- Pas­cal Hesse — qui signe en mars « l’Amant des Lu­mières » , un luxueux album sur le mar­quis de Sade* —, que le cou­tu­rier Pierre Car­din dé­cou­vrit, do­mi­nant une car­rière de pierre, les ruines du châ­teau du mar­quis de Sade, au vil­lage de La­coste, dans le Lu­be­ron. Il re­par­tit aus­si­tôt, ef­frayé par sa pre­mière im­pres­sion. Mais la pro­prié­taire, la veuve d’un pro­fes­seur des col­lèges qui pas­sa une grande par­tie de sa vie à re­ta­per les lieux, le convain­quit de re­ve­nir un jour de so­leil. Coup de foudre. C’était en 2000. Car­din, qui a ra­che­té au pas­sage la to­ta­li­té du vil­lage, a en­ga­gé de grands tra­vaux de res­tau­ra­tion, re­ta­pant no­tam­ment la tour de cet édi­fice qui date du XIe siècle et me­su­rait à l’époque 50 m de long sur 40 de large en abri­tant 47 pièces. Entre dif­fé­rents scan­dales et in­car­cé­ra­tions, le mar­quis de Sade fit plu­sieurs sé­jours dans ce châ­teau familial, dé­sor­mais clas­sé monument his­to­rique. Il y créa no­tam­ment un théâtre de 120 places. Cri­blé de dettes, il fut contraint de le vendre en 1796. Pierre Car­din te­nait à conser­ver « le cô­té dé­chi­que­té » de cette pro­prié­té. De­puis 2001, le site abrite un fes­ti­val qui se­ra cette an­née, bi­cen­te­naire oblige, en­tiè­re­ment consa­cré à la mé­moire de Sade. Eve Rug­gie­ri a été sol­li­ci­tée pour ima­gi­ner un spec­tacle et l’on ex­po­se­ra dans la tour une col­lec­tion d’ar­chives. * Edi­tions As­sou­line, 192 pages, 150 pho­to­gra­phies, 65 €.

La­coste ( Vau­cluse). Pierre Car­din a ra­che­té ce châ­teau du XIe siècle en 2000.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.