Sa­de­pour­les­nuls

Le Parisien (Paris) - - Loisirs Et Spectacles -

nNais­sance : 2 juin 1740 à Pa­ris. Meurt le 2 dé­cembre 1814 à l’asile de Cha­ren­ton ( Val- de- Marne).

Pour­quoi le scan­dale ? Parce que ses livres, écrits en pri­son, « les 120 Jour­nées de So­dome » ( 1784), « Jus­tine ou les Mal­heurs de la ver­tu » ( 1791), « la Phi­lo­so­phie dans le bou­doir » ( 1795), « Ju­liette ou les Pros­pé­ri­tés du vice » ( 1799)… re­pré­sentent le comble de l’au­dace et de la per­ver­si­té sexuelle avec des scènes ex­trê­me­ment crues, dans les si­tua­tions et dans le lan­gage. Les ec­clé­sias­tiques y jouent les pre­miers rôles, fai­sant d’eux le fer de lance du li­ber­ti­nage. Sade n’avait pas eu à cher­cher très loin. L’oncle qui l’éle­va en était le mo­dèle. n Pour­quoi le Di­vin Mar­quis ? Ce qua­li­fi­ca­tif se­rait une ré­fé­rence à l’écri­vain et dra­ma­turge ita­lien Pierre l’Aré­tin ( 1492 - 1556). Au­teur des « Son­nets luxu­rieux » illus­trés de des­sins por­no­gra­phiques et des « Ra­gio­na­men­ti » dans les­quels s’ex­prime une pros­ti­tuée, il est consi­dé­ré comme l’un des pre­miers écri­vains éro­tiques. Cet « ami des vices » , en­ne­mi du pape, s’au­to­pro­cla­ma Di­vin Are­tin… nEn sa­voir plus : « les Sept Vies du Mar­quis » , de Jacques Ra­venne, Fleuve Edi­tions, 491 pages, 18,90 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.