Le Far­fa­det Ma­thieu, ga­gnant sur­prise

Le Parisien (Paris) - - Télévision Et Médias - CHAR­LOTTE MO­REAU

« Nou­velle Star » , D 8, 23 h 30. « Je trouve ça im­pro­bable, mais c’est gé­nial ! » Il n’en re­ve­nait pas lui­même. Hier soir, l’out­si­der Ma­thieu a rem­por­té face à l’ar­chi­fa­vo­rite Yseult le titre de Nou­velle Star 2014. Le Far­fa­det a vain­cu la Lionne, au terme d’une fi­nale de haute vo­lée dont on at­tri­bue­ra da­van­tage le mé­rite aux can­di­dats, re­mar­quables de fi­nesse, qu’aux grands moyens dé­ployés par D 8 pour faire l’évé­ne­ment, avant le re­tour — dé­sor­mais of­fi­ciel — de son té­lé- cro­chet l’an­née pro­chaine. Too much, le compte à re­bours in­crus­té dans l’écran avant la prise d’an­tenne, le JT pré­sen­té en di­rect du plateau et l’or­chestre sym­pho­nique par­fois lour­dingue. Les in­ter­pré­ta­tions des fi­na­listes n’avaient pas be­soin d’un écrin aus­si clin­quant pour briller. Ser­vie tout au long de la sai­son par des titres pres­ti­gieux, pé­pites bran­chées ou grands clas­siques de la chan­son fran­çaise, Yseult a conti­nué sur sa lan­cée hier soir sans faillir, aé­rienne sur Lon­don Grammar et Sia, fé­line sur Ni­na Si­mone. n Le com­pli­ment de trop Pen­dant que Ma­thieu, lui, sur­pre­nait, en aban­don­nant avec bon­heur son cô­té gui­gnol pour en­chaî­ner les mor­ceaux de bra­voure ( « Clocks » de Cold­play, « la Chan­son des vieux amants » de Brel, « Bet­ween the Bars » d’El­liott Smith) avec une sen­si­bi­li­té et une mé­lan­co­lie ra­fraî­chis­santes. Qui ont même réus­si à faire oublier aux té­lé­spec­ta­teurs — et au ju­ry, qui ne les a pas re­le­vées — ses quelques fausses notes en dé­but de prime, sur « Beau­ti­ful Days » de Ve­nus. Mal­gré cette belle re­mon­tée de son ri­val, l’af­faire sem­blait pour­tant pliée pour Yseult. « A ce stade, c’est toi qui as ga­gné » , a même osé An­dré Ma­nou­kian à mi- prime, après sa vi­brante re­prise de Serge Lama. Le com­pli­ment de trop ? On a com­pris que le vent tour­nait lorsque l’ani­ma­teur Cy­ril Ha­nou­na a fait le bi­lan des rouges at­tri­bués aux fi­na­listes tout au long de la sai­son : au­cun du ju­ry et un du pu­blic pour Yseult. Dix du ju­ry et au­cun du pu­blic pour Ma­thieu. Ob­jec­ti­ve­ment su­pé­rieure en tous points, émo­tion, in­ter­pré­ta­tion et po­ly­va­lence, Yseult a payé ce sta­tut hier soir. Comme une cer­taine Ca­mé­lia Jor­da­na, en 2009.

( Do­cu­ment M 6.)

Ma­thieu a ren­ver­sé la ten­dance lors de ce der­nier prime, alors que l’af­faire sem­blait pliée pour Yseult.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.