Des­ca­mion­sul­tra- sé­cu­ri­sés

Le Parisien (Paris) - - Economie - É. T.

Pas moins de 17 % des conduc­teurs rou­tiers longue dis­tance en Eu­rope ont été vic­times d’au moins un vol de fret en cinq ans se­lon le Syn­di­cat in­ter­na­tio­nal des tran­sports rou­tiers ( IRU). Alors les cons­truc­teurs de ca­mions n’ont pas tar­dé à com­prendre l’op­por­tu­ni­té com­mer­ciale. Re­nault Trucks ( pro­prié­té du groupe Vol­vo), no­tam­ment, pro­pose d’équi­per ses poids lourds d’un dé­tec­teur de gaz. Le dis­po­si­tif alerte le conduc­teur de la pré­sence de gaz as­phyxiant.

Se­lon le com­mu­ni­qué de Vol­vo, les in­gé­nieurs de la marque ont ima­gi­né cet équi­pe­ment « parce que les at­taques au gaz contre des conduc­teurs se mul­ti­plient » . Une an­nonce an­xio­gène, se­lon l’ad­ju­dant Fré­dé­ric La­cour de l’Of­fice cen­tral de lutte contre la dé­lin­quance iti­né­rante, qui a eu af­faire à des at­taques au gaz il y a trois ans, « mais c’est un phé­no­mène rare » , as­sure- t- il.

Quoi qu’il en soit, Re­nault Trucks pro­pose éga­le­ment d’équi­per ses ca­mions d’une alarme mul­ti- fonc­tion qui se dé­clenche si quel­qu’un brise les vitres ou frac­ture les portes. Autre équi­pe­ment, un sys­tème de ver­rouillage mé­ca­nique an­tiin­tru­sion bap­ti­sé Door­lock. Les ca­mion­neurs qui, pour la plu­part, dorment dans leur ca­bine pour­ront l’ac­ti­ver la nuit. Im­pos­sible d’ou­vrir la porte de­puis l’ex­té­rieur. En­core plus im­pres­sion­nant, un « bou­ton de pa­nique » ins­tal­lé sur le ta­bleau de bord fe­ra hur­ler les si­rènes et cli­gno­ter les feux de dé­tresse si le chauf­feur se sent en dan­ger.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.