La­mère de­la­jeu­ne­fille étouf­fée­pla­cée en­gar­deà­vue

La

Le Parisien (Paris) - - Faitsdivers -

mère de l’ado­les­cente dé­cou­verte morte étouf­fée dans son lit lun­di à son do­mi­cile de Main­cy ( Sei­neet- Marne), a été pla­cée en garde à vue jeu­di, a- t- on ap­pris hier. La jeune fille, qui de­vait fê­ter ses 18 ans en fin de se­maine, a été re­trou­vée morte par sa mère. Des ana­lyses toxi­co­lo­giques ont dé­mon­tré qu’elle avait été dro­guée avec des som­ni­fères à un do­sage dix fois su­pé­rieur au do­sage thé­ra­peu­tique, avant d’être étouf­fée. Les consta­ta­tions mé­di­cales ayant dé­mon­tré qu’elle n’avait pas ré­sis­té ont conduit les po­li­ciers à ré­in­ter­ro­ger sa mère qui, en­ten­due li­bre­ment dans un pre­mier temps, avait pré­ten­du avoir lais­sé son appartement à sa fille pour le week- end et avoir en­suite re­çu un ap­pel té­lé­pho­nique d’un in­con­nu lui di­sant avoir tué sa fille. Mais les po­li­ciers ont dé­cou­vert que cet ap­pel avait été pas­sé au moyen d’une carte té­lé­pho­nique qu’elle avait elle- même ache­tée. Une en­quête pour ho­mi­cide vo­lon­taire a été ou­verte hier après la dé­cou­verte jeu­di du ca­davre d’une mère de fa­mille de 37 ans dans un pui­sard der­rière son do­mi­cile à Ste­nay ( Meuse), huit mois après sa dis­pa­ri­tion. Son ma­ri, mort d’une crise car­diaque en jan­vier, avait lais­sé en­tendre qu’elle avait quit­té le do­mi­cile conju­gal. Leurs trois en­fants ont été pla­cés. Deux hommes de 20 et 24 ans ont été mis en exa­men et écroués hier pour avoir ai­dé dans sa fuite le dé­te­nu qui s’est éva­dé lun­di de la mai­son d’ar­rêt d’Ar­ras ( Pas- de- Ca­lais). Le no­na­gé­naire qui avait tué un pom­pier en 2009 dans l’Ain a été condam­né hier en ap­pel par les ju­rés de la cour d’as­sises du Ju­ra à cinq ans de pri­son avec sur­sis. Le vieil homme avait ti­ré sur le pom­pier avec un fu­sil de chasse alors que ce­lui- ci ve­nait le se­cou­rir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.