Grange, tout­sau­fun­fi­gu­rant

Skialpin. Aprèsl’échec­des­fille­shier, pla­ceaux hommes. De­re­tour­de­bles­sures, Jean- Bap­tiste Gran­geen­tend­jouer­les­pre­miers­rôles.

Le Parisien (Paris) - - Jeuxolympiques D'hiver -

La liste des bles­sures qu’il a cu­mu­lées ces der­nières sai­sons res­semble à un in­ven­taire à

la Pré­vert : re­cons­truit, phy­si­que­ment mais aus­si men­ta­le­ment. « Quand tu as été de­vant, quand tu as été ha­bi­tué à ga­gner, ça fait bi­zarre de te re­trou­ver der­rière. Je re­gar­dais les lea­ders en me de­man­dant comment j’avais pu faire ça un jour. Mal­gré mon pal­ma­rès, il m’a fal­lu du temps pour me rendre compte que je pou­vais jouer à nou­veau les pre­miers rôles. »

En at­ta­quant la sai­son 2013- 2014, Jean- Bap­tiste Grange, qui au­tre­fois fai­sait jeu égal avec Mar­cel Hir­scher, nou­veau pa­tron du sla­lom, poin­tait au 25e rang mon­dial. Le voi­là dé­sor­mais ré­gu­lier dans le Top 10, frô­lant même le po­dium à Val- d’Isère. « J’ai at­ta­qué la Coupe du monde dans l’op­tique de ga­gner des dos­sards

( DPPI/ Sté­phane Kem­pi­naire.)

Cham­pion du monde de ski al­pin en 2011, Jean- Bap­tiste Grange re­vient au­jourd’hui en pleine forme. Il compte bien vo­ler la ve­dette à Steve Mis­sillier et Alexis Pin­tu­rault.

> EN DI­RECT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.