Quand tu as été ha­bi­tué à ga­gner, ça fait bi­zarre de te re­trou­ver der­rière”

Le Parisien (Paris) - - Jeuxolympiques D'hiver - SAN­DRINE LE­FÈVRE

chef de file du sla­lom tri­co­lore, de­van­cé dé­sor­mais par Alexis Pin­tu­rault, est pas­sé par des mo­ments com­pli­qués. « Ces trois der­nières sai­sons, j’ai skié à peine une an­née. Quand tu te blesses à un ge­nou, tu sais que tu en prends pour six mois. Pour le dos, c’est dif­fé­rent. Je me suis même po­sé la ques­tion d’ar­rê­ter. J’avais le dos si abî­mé que, lorsque je re­gar­dais les ré­sul­tats de l’IRM, je me de­man­dais comment ça pour­rait évo­luer dans le bon sens. J’avais mal jour et nuit, je me cou­chais sans sa­voir dans quel état j’al­lais me ré­veiller, sans sa­voir si j’al­lais être ca­pable d’al­ler à l’entraînement, j’avais des in­som­nies… J’ai dû ser­rer les dents. »

Peu à peu, le vain­queur de la Coupe du monde de sla­lom en 2009 s’est ( NDLR : ce qui as­sure un dé­part en bonne po­si­tion) afin d’être dans meilleures dis­po­si­tions pour les JO. J’ai pré­pa­ré au mieux l’évé­ne­ment, je vais me faire plai­sir. J’ai connu plein de belles choses dans ma car­rière et je n’ai rien à perdre. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.