Le Stade Fran­çais res­pire, le Ra­cing- Mé­tro s’en­lise

Le Parisien (Paris) - - Sports - O. F.

Le pied à peine po­sé à Or­ly hier en dé­but d’après- mi­di, Maxime Ma­che­naud, le de­mi de mê­lée du Ra­cing- Mé­tro, re­ve­nu de Car­diff avec l’équipe de France, a at­tra­pé un vol vers Bor­deaux. A 18 h 30, il était dans les tri­bunes du stade An­dréMo­ga de Bègles, où il a as­sis­té à une nou­velle dés­illu­sion de son équipe de­vant Bor­deaux ( 25- 9), son club for­ma­teur. Jules Plis­son et Hu­go Bon­ne­val, ses co­équi­piers chez les Bleus, eux aus­si mar­qués par la dé­faite au pays de Galles ven­dre­di soir, ont eu moins de che­min à par­cou­rir pour ve­nir sup­por­ter le Stade Fran­çais au stade Jean- Bouin, porte d’Au­teuil, à Pa­ris. Mais ils ont connu des sueurs froides. Car, à la sur­prise gé­né­rale, le club pa­ri­sien a souf­fert pour dé­cro­cher un suc­cès, sur une pé­na­li­té ac­quise après la si­rène, de­vant Oyon­nax, avant- der­nier et re­lé­gable ( 2926). Au terme d’une par­tie éche­ve­lée où les at­taques ont pris le pas sur les dé­fenses ( 4 es­sais de chaque cô­té), les joueurs de Gon­za­lo Que­sa­da s’en sortent bien, et ré­cu­pèrent, au pas­sage, la deuxième place au clas­se­ment. « On gagne sur un coup de dés, re­con­naît l’ai­lier Ju­lien Arias, ca­pi­taine pour l’oc­ca­sion. On était sor­tis frus­trés de nos der­niers matchs ( NDLR : re­vers à Cler­mont, 25- 13, et à Brive, 28- 12) mais peut- être qu’on s’est vus trop beaux. Oyon­nax est une équipe qui ne lâche rien. »

Ce n’est pas le cas du Ra­cing, en­glué dans le bour­bier bé­glais. En­core une fois, les Ciel et Blanc, beau­coup trop lents et pré­vi­sibles, ont mon­tré qu’ils n’étaient pas de grands voya­geurs. Hui­tièmes du Top 14, ils ne sont pas en­core éli­mi­nés de la course à la phase fi­nale ( les six pre­miers sont qua­li­fiés), mais on ne voit pas trop, à ce rythme- là, où et quand ils pour­ront com­bler leur re­tard. Il leur fau­dra dé­jà do­mi­ner Castres à Co­lombes sa­me­di pour ne pas aban­don­ner leurs chances. « On y croit, lâche le centre Fa­brice Es­te­ba­nez. Il faut y croire ! »

Stade An­dré- Mo­ga ( Bègles), hier. Les Ciel et Blanc du Ra­cing ne pointent qu’au 8e rang du Top 14.

Stade Jean- Bouin ( Pa­ris), hier. Les Pa­ri­siens ( en noir) ré­cu­pèrent la 2e place du clas­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.