Une­cha­pel­leim­pé­ria­le­res­tau­rée

Le Parisien (Paris) - - Mon Dimanche -

Il fait frais dans ses énormes murs, mal­gré la dou­ceur ex­té­rieure. La cha­pelle im­pé­riale d’Ajac­cio vient d’être res­tau­rée et de­vrait rou­vrir ses portes au pu­blic aux en­vi­rons de Pâques. On en­terre en­core les Bo­na­parte ici à Ajac­cio. Si la dé­pouille de l’em­pe­reur re­pose aux In­va­lides, Ma­dame Mère et son père, ain­si que plu­sieurs de ses frères et soeurs, re­po- sent dans ce monument vou­lu par le car­di­nal Fesch, son oncle, et qui ap­par­tient à l’Etat de­puis 1924. Le der­nier Bo­na­parte y a été en­ter­ré en 1997 et la cha­pelle est tou­jours vouée à ac­cueillir la branche fa­mi­liale. Le bâ­ti­ment avec sa crypte touche le pa­lais Fesch et musée des Beaux- Arts. Dans moins de deux mois, on pour­ra en­chaî­ner les deux vi­sites.

Pa­lais Fesch, Ajac­cio ( Corse- du- Sud). Voi­ci l’unique tente conser­vée de­puis les opé­ra­tions mi­li­taires

de l’em­pe­reur Na­po­léon.

( LP/ Oli­vier Le­jeune.)

Ajac­cio ( Corse- du- Sud). Ré­cem­ment res­tau­rée, la cha­pelle im­pé­riale de­vrait rou­vrir ses portes au mois d’avril.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.