Un­por­trait cra­ché

Le Parisien (Paris) - - Mon Dimanche - C. L.

Un livre choc. L’ex­pres­sion est gal­vau­dée. Elle colle pour­tant si bien au « De­li­rium » de Phi­lippe Druillet, au­to­bio­gra­phie brute de dé­cof­frage, comme le bon­homme. Réa­li­sé à par­tir d’en­tre­tiens avec Da­vid Al­liot, spé­cia­liste de Cé­line qui ne connaît rien à la BD et pas grand- chose de Druillet, le bou­quin est tout à l’image de l’oeuvre : tor­rent de lave, bai­gné tan­tôt de larmes, tan­tôt de rires. Ja­mais dans la me­sure. L’iti­né­raire d’un en­fant pas gâ­té, ryth­mé de phrases courtes, portrait cra­ché, sans vraie chro­no­lo­gie : le ter­rible hé­ri­tage pa­ren­tal, bien sûr, de­vi­né à l’ado­les­cence ; la dé­cou­verte de l’art, seul, dans les mu­sées pa­ri­siens ; la grande aven­ture de « Pi­lote » puis de « Mé­tal hur­lant » , à l’heure où la BD de­vient en­fin un genre res­pec­té ; le can­cer de sa femme Ni­cole, morte en 1975 et sa haine des mé­de­cins de l’époque ; les an­nées de dé­rives, sexe, drogue et al­cool… La vie tout en­tière d’un homme et d’un ar­tiste, d’un « bar­bare » au coeur lourd mais au si doux sou­rire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.