Com­ment­les­flic­son­tin­fil­tré

France2,22 h 25. Com­meJean- Marc Bloch dans « No­né­lu­ci­dé » , les po­li­ciers de­viennent de pré­cieux conseillers, no­tam­ment­pour les sé­ries.

Le Parisien (Paris) - - Mon Dimanche - HÉ­LÈNE BRY

Qu’ils soient en exer­cice sous pseu­do­nyme ou bien à la re­traite, les po­li­ciers connaissent de mieux en mieux le pe­tit écran. Cer­tains ap­pa­raissent à visage dé­cou­vert, comme l’ex- pa­tron de la PJ de Ver­sailles et de l’an­ti­gang, Jean- Marc Bloch, qui re­vient sur des crimes sans cou­pable dans « Non élu­ci­dé » , ce soir à 22 h 25 sur France 2.

D’autres flics, ac­tuel­le­ment en exer­cice dans dif­fé­rents ser­vices de po­lice, tra­vaillent comme con­sul­tants sur les sé­ries fran­çaises. Ils de­viennent ain­si les ga­rants d’un cer­tain réa­lisme, d’une cer­taine cré­di­bi­li­té des com­mis­sa­riats fac­tices de nos sé­ries. nIls Pour­tant ils sont les pre­miers à « ri­go­ler » , comme le dit le com­man­dant en sé­cu­ri­té pu­blique Yann Ma­hé, qui tra­vaille sur « Candice Re­noir » ( France 2), « quand dans une

ont leurs sé­ries pré­fé­rées

sé­rie une af­faire ul­tra- com­pli­quée est ré­so­lue en vingt- quatre heures, qu’un ré­sul­tat de la­bo arrive en dix mi­nutes ou que les po­li­ciers ont la 4G dans la voi­ture… » .

La po­lice fait une des­cente dans le PAF fran­çais, à l’amé­ri­caine. Au point par­fois de s’y croire vrai­ment, comme dans « En­gre­nages » sur Ca­nal + , ul­tra- po­pu­laire chez les po­li­ciers, dont la sai­son 5, très at­ten­due, est ac­tuel­le­ment en tour­nage à Pa­ris.

Jean- Marc Bloch, qui co­pré­sente « Non élu­ci­dé » avec Ar­naud Poivre d’Ar­vor, se ré­jouit qu’on re­parle ain­si de dos­siers par­fois aban­don­nés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.