In­ci­dent­di­plo­ma­ti­queen­trePa­ri­setRa­bat

Le Parisien (Paris) - - Politique - A. D.

Il y a de l’eau dans le gaz entre Pa­ris et Ra­bat. Le royaume n’a ab­so­lu­ment pas goû­té la vi­site quelque peu ca­va­lière de sept po­li­ciers fran­çais, jeu­di, à la ré­si­dence de l’am­bas­sa­deur du Maroc en France, au mo­ment même où le mi­nistre de l’In­té­rieur ma­ro­cain, en vi­site à Pa­ris, te­nait une confé­rence de presse !

Les po­li­ciers étaient ve­nus re­mettre une convo­ca­tion de­vant le juge au di­rec­teur du contre- es­pion­nage ma­ro­cain, de pas­sage à Pa­ris. Cette no­ti­fi­ca­tion fai­sait suite à plu­sieurs plaintes dé­po­sées contre lui en France pour tor­ture par l’as­so­cia­tion Ac­tion des chré­tiens pour l’abo­li­tion de la tor­ture, l’Acat. nHu­mi­lia­tion L’ONG tri­co­lore avait en ef­fet de­man­dé aux au­to­ri­tés fran­çaises de pro­fi­ter de la pré­sence en France d’Ab­del­la­tif Ham­mou­chi, en vi­site à Pa­ris aux cô­tés du mi­nistre de l’In­té­rieur ma­ro­cain, pour l’au­di­tion­ner dans le cadre de plaintes dé­po­sées à Pa­ris et re­la­tives à des faits pré­su­més de tor­ture au sein du centre de dé­ten­tion ma­ro­cain de Te­ma­ra, qui dé­pen­drait de la Di­rec­tion gé­né­rale ma­ro­caine de la sur­veillance du ter­ri­toire ( DGST).

Reste que l’ir­rup­tion des Fran­çais a été vé­cue comme une hu­mi­lia­tion par les Ma­ro­cains. Fait ra­ris­sime en- tre les deux pays, l’am­bas­sa­deur de France, Charles Fries, a alors été convo­qué dès le len­de­main, ven­dre­di soir, au siège du mi­nis­tère des Af­faires étran­gères ma­ro­cain. La mi­nistre dé­lé­guée Mbar­ka Bouai­da lui a si­gni­fié la « pro­tes­ta­tion vi­gou­reuse » du royaume, pour un in­ci­dent « grave et in­édit » , et « de na­ture à por­ter at­teinte au cli­mat de confiance et de res­pect mu­tuel » .

Le Quai d’Or­say a ten­té de cal­mer le jeu dès le len­de­main mais hier soir la ten­sion est en­core mon­tée d’un cran avec l’an­nonce d’une nou­velle plainte en France, pour « tor­ture » contre le pa­tron du contre- es­pion­nage ma­ro­cain par un an­cien cham­pion de boxe light- contact et le Maroc a pro­tes­té contre des pro­pos sur le royaume prê­tés à un haut di­plo­mate fran­çais, qu’il a qua­li­fiés de « scan­da­leux et in­ad­mis­sibles » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.