Le­sé­tu­diants chi­nois­sont les­bien­ve­nus

L

Le Parisien (Paris) - - Société -

es Chi­nois sont les bien­ve­nus dans les am­phis fran­çais. C’est le mes­sage qu’a por­té hier Laurent Fa­bius, en voyage of­fi­ciel à Pé­kin. Alors que le nombre d’étu­diants chi­nois ac­cueillis dans l’Hexa­gone aug­mente consi­dé­ra­ble­ment, jus­qu’à at­teindre cette an­née les 35 000, la France vou­drait en­core « en ac­cueillir plus » , a an­non­cé hier le mi­nistre des Af­faires étran­gères lors d’une cé­ré­mo­nie avec d’an­ciens étu­diants. Et d’ajou­ter : « Nous ne sommes pas ras­sa­siés, nous en vou­lons beau­coup plus ! » Cou­rant jan­vier, le Pre­mier mi­nistre avait évo­qué l’ob­jec­tif de la France d’ac­cueillir sur son sol 50 000 étu­diants d’ici à 2015.

Du cô­té de la Grande Mu­raille, on ne re­cense en re­vanche que 7 500 élèves fran­çais dans le cadre d’échanges uni­ver­si­taires. Ce qui en fait, tout de même, la pre­mière po­pu­la­tion d’étu­diants étran­gers dans l’em­pire du Mi­lieu. WhatsApp, la mes­sa­ge­rie ins­tan­ta­née ra­che­tée par Fa­ce­book mer­cre­di pour 19 Mds$ ( 13,8 Mds€), est tom­bé en panne dans la nuit de sa­me­di à di­manche. « Les ser­vices de WhatsApp ont été ré­ta­blis. Dé­so­lé pour le temps d’ar­rêt » , s’est ex­cu­sé le ser­vice de mes­sa­ge­rie sur Twit­ter. L’ap­pli au­rait été vic­time de son suc­cès. Les vol­cans se­raient en par­tie res­pon­sables du ra­len­tis­se­ment du ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique consta­té de­puis 1998, se­lon une étude pa­rue hier dans la re­vue « Na­ture Geos­cience » . Lors des érup­tions vol­ca­niques, les cendres et le di­oxyde de soufre pro­je­tés dans la stra­to­sphère se trans­forment en gout­te­lettes d’acide sul­fu­rique qui re­flètent une par­tie des rayons du so­leil, en­traî­nant une baisse pro­vi­soire des tem­pé­ra­tures. Les four­mis sont des cham­pionnes. On sa­vait l’in­secte ca­pable de trans­por­ter des charges pe­sant jus­qu’à 1 000 fois plus que lui, soit l’équi­valent d’un oi­sillon tom­bé du nid… Mais une équipe d’in­gé­nieurs en mé­ca­nique et aé­ro­spa­tiale amé­ri­caine vient d’éta­blir que la four­mi sup­por­te­rait entre 3 400 et 5 000 fois son poids avant que son cou ne se rompe !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.