Les suc­ces­sions­de­gel et­de­dé­gel en­cause

Le Parisien (Paris) - - Faitsdivers - M. G.

« C’est une grosse dalle qui s’est sé­pa­rée du mas­sif. D’autres me­nacent en­core de tom­ber. Il va fal­loir pur­ger la fa­laise et après, éven­tuel­le­ment, la confor­ter » , a consta­té hier à Iso­la Alexia Faure, une géo­logue de la so­cié­té ni­çoise IMSRN. Se­lon cette spé­cia­liste, les fortes pluies de cet hi­ver ain­si que les al­ter­nances de pé­riode de gel et de dé­gel ex­pliquent très pro­ba­ble­ment cet ébou­le­ment. Comme ceux, nom­breux, qui ne cessent de faire des dé­gâts dans les Alpes- Ma­ri­times. Dont plu­sieurs dé­jà dans la val­lée de la Ti­née et cette même route RM 2205, tou­chées di­manche. En s’in­fil­trant dans les roches, l’eau, lors­qu’elle gèle, « claque » à l’in­té­rieur des pierres et les fait tra­vailler. La ré­pé­ti­tion de ces gels- dé­gels fa­vo­rise donc les fis­sures et la chute des blocs fra­gi­li­sés. « C’est in­évi­table et sou­dain, ça ne pré­vient pas, in­dique la géo­logue. Vu l’éten­due des Alpes- Ma­ri­times, on ne peut pas tout pro­té­ger pour des rai­sons de coût. » Se­lon Alexia Faure, il est as­sez fré­quent que d’an­ciennes ber­ge­ries aient été construites sur des dalles ro­cheuses. Mais les mu­rets qui les pro­té­geaient en sou­te­nant la terre se sont dé­té­rio­rés au fil du temps. La RM 2205 de­vrait être fer­mée une se­maine au moins, le temps de la dé­blayer et de la sé­cu­ri­ser.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.