Ilaen­co­re­bluf­fé­lesTou­lou­sains

Le Parisien (Paris) - - Sports - TOU­LOUSE ( HAUTE- GA­RONNE) De notre cor­res­pon­dant VINCENT PIA­LAT

ATou­louse, Zlatan est un homme heu­reux parce qu’il y marque ré­gu­liè­re­ment ( un but dé­jà la sai­son der­nière) mais aus­si parce qu’il peut y par­ler serbe. « Il parle et il touche énor­mé­ment, confirme Uros Spa­jic, l’un des deux dé­fen­seurs tou­lou­sains, avec Ves­ko­vac, ori­gi­naire des Bal­kans. Au match al­ler, il m’avait par­lé an­glais et serbe. Il veut mar­quer et il es­saie de dé­con­cen­trer l’ad­ver­saire, c’est nor­mal. Je me sou­viens qu’à un mo­ment j’ai glis­sé, il m’a don­né un coup et il est re­ve­nu me voir pour me dire : Al­lez, c’est rien… »

Le ca­rac­tère de Zlatan, sif­flé au mo­ment de frap­per ses deux pe­nal­tys mais lar­ge­ment ap­plau­di à son ar­ri­vée au stade, n’a pas fait d’étin­celles hier. « Son ca­rac­tère fait sa force » , re­lève Clé­ment Chan­tôme, mi­lieu tou­lou­sain prê­té par le PSG. Ses ta­lents de fi­nis­seur ont en re­van- che po­sé des dif­fi­cul­tés aux Tou­lou­sains. « Je ne vais pas dire que je l’ai trou­vé im­pres­sion­nant, mais c’est la qua­li­té des grands joueurs d’être là au mo­ment où ça compte, concède Serge Au­rier, la­té­ral droit du TFC. Car les trois buts viennent sur­tout de nous, de nos er­reurs. » « C’est un cham­pion, de la classe des plus grands, de Cris­tia­no Ro­nal­do, de Mes­si, as­sure Wis­sam Ben Yed­der, l’at­ta­quant tou­lou­sain, double bu­teur hier. On dit souvent que les grands joueurs sont là où il faut. C’est son cas. Il en est dé­jà à 22 buts, c’est fort. »

Zlatan a éga­le­ment dé­sta­bi­li­sé les Tou­lou­sains par sa ca­pa­ci­té à dé­rou- ter l’ad­ver­saire. « Il est im­pré­vi­sible, ana­lyse Abel Agui­lar, le mi­lieu in­ter­na­tio­nal co­lom­bien du TFC. Il change constam­ment de zone, sait très bien se si­tuer et sur­prendre l’ad­ver­saire. Cette fa­cul­té à dé­cro­cher fait de lui un at­ta­quant très com­plet. »

Pour les Tou­lou­sains, la rou­blar­dise d’Ibra a été un des défis les plus dif­fi­ciles à re­le­ver de l’après- mi­di. « C’est un grand joueur, mais il joue la ca­rotte » , confie Jean- Da­niel Ak­pa Ak­pro, la­té­ral gauche du TFC. Il est ma­lin, il a de l’ex­pé­rience. Il joue par exemple tout le temps le hors- jeu, puis se re­place au der­nier mo­ment pour de­man­der le ballon, dé­cro­cher ou ap­pe­ler en pro­fon­deur. » « Il se dé­place bien, ne court pas beau­coup mais, quand il faut la mettre au fond, il est là, conclut Clé­ment Chan­tôme. Sur le plan des sta­tis­tiques, il fait une de ses meilleures sai­sons. » Et compte dé­jà 5 buts en deux sai­sons face à Tou­louse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.