LeRa­cing- Mé­tro peut- ils’en­sor­tir ?

Top14/ Dé­jà bat­tu huit fois en­vingt jour­nées

Le Parisien (Paris) - - Sports - OLI­VIER BER­NARD

Dans les cou­loirs du vieux stade An­dré- Mo­ga de Bègles, les vi­sages des Pa­ri­siens sont fer­més. La hui­tième dé­faite de la sai­son passe mal. Elle les oblige à un par­cours sans faute lors des sept der­nières jour­nées pour ac­cro­cher la sixième place, qua­li­fi­ca­tive pour les bar­rages de la phase fi­nale. A com­men­cer par sa­me­di avec la ré­cep­tion brû­lante du cham­pion en titre, Castres, juste avant deux dé­pla­ce­ments consé­cu­tifs à Gre­noble et au Stade Fran­çais. « Dans notre si­tua­tion, chaque ren­contre est une fi­nale dé­sor­mais. Mais il fau­dra qu’on soit plus ef­fi­caces qu’à Bègles » , confie Laurent Tra­vers.

Son com­père co­en­traî­neur, Laurent La­bit, est tout aus­si amer : « On est dé­çus et frus­trés de re­par­tir sans le moindre point, car ils vont tous comp­ter main­te­nant. Bor­deaux nous a été su­pé­rieur, mais nous n’avons pas su pro­fi­ter de notre su­pé­rio­ri­té nu­mé­rique à trois re­prises . » Au­jourd’hui, l’ogre pa­ri­sien est loin de son ta­bleau de marche es­pé­ré en dé­but de sai­son. Il oc­cupe la hui­tième po­si­tion, à deux lon­gueurs de la sixième place qua­li­fi­ca­tive pour les bar­rages. Néan­moins, il res­pire en­core. « On n’est pas morts, as­sure Fa­brice Es­te­ba­nez. Nous al­lons pré­pa­rer la ré­cep­tion de Castres comme il faut. Ce se­ra un match ca­pi­tal que nous de­vrons ga­gner. » Dans les rangs pa­ri- siens, per­sonne ne se cherche d’ex­cuse. Pour­tant, l’ab­sence des sept in­ter­na­tio­naux re­te­nus pour le Tour­noi des Six Na­tions pèse très lourd.

Sans sa char­nière de ga­la com­po­sée de son meilleur réa­li­sa­teur Sex­ton et de Ma­che­naud, le Ra­cing est en souf­france. « Ce n’est pas un ha­sard si les deux équipes qui sont le plus pri­vées de leurs in­ter­na­tio­naux, Tou­louse et nous, sont dans cette si­tua­tion en cham­pion­nat. Mais on l’a suf­fi­sam­ment dit et ré­pé­té. De plus, nous fai­sons confiance aux joueurs qui sont là » , es­time Tra­vers. Son bour­reau du jour croit en­core en ce Ra­cing. « C’est com­pli­qué pour eux. Mais je conti­nue à pen­ser que le Ra­cing peut être cham­pion vu son ef­fec­tif » , es­time le pré­sident de l’UBB, Laurent Marti. A deux mois de la fin de la pre­mière phase, l’ave­nir spor­tif des Pa­ri­siens reste flou. « Entre le cin­quième et le hui­tième, c’est très ser­ré. La qua­li­fi­ca­tion se joue­ra à un point » , pré­voit Laurent Tra­vers. Il fe­ra le bon­heur ou le mal­heur du cin­quième bud­get du Top 14.

en clô­ture de la 20e jour­née du Top 14 ( 9- 15). Un suc­cès ac­quis grâce aux 15 points de son de­mi d’ou­ver­ture an­glais, Jon­ny Wil­kin­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.