LesMé­téo­res­dan­su­neau­tre­ga­laxie

Di­vi­sion 1/ Plu­san­cien­club fran­çai­se­nac­ti­vi­té, Fon­te­nay- sous- Bois re­trouve l’élite cette sai­son

Le Parisien (Paris) - - Sports Ile- De- France - TH. R.

L’éten­dard des Mé­téores flotte fiè­re­ment sous un so­leil ra­dieux. Il est 14 heures hier lorsque l’es­couade tan­go et noir entre sur sa pe­louse syn­thé­tique du stade An­dré- Laurent, ni­ché sur les hau­teurs de Fon­te­nay- sous- Bois. Près de 400 spec­ta­teurs gar­nissent les gra­dins à ciel ou­vert. Le coup d’en­voi est don­né et les Val- de- Mar­nais écrivent un nou­veau cha­pitre de leur his­toire.

Le plus an­cien club fran­çais en ac­ti­vi­té, créé en 1981, est de re­tour au sein d’un cham­pion­nat de Di­vi­sion 1 qui ne lui a pas fait beau­coup de ca­deaux lors de ses trois der­nières par­ti­ci­pa­tions, en 1995, 1998 et 2008 : trois re­lé­ga­tions et une seule

( en orange et noir) vic­toire pour vingt- neuf dé­faites… « On est mieux struc­tu­rés que par le pas­sé, as­sure le pré­sident Pas­cal Car­ra­no, et on ai­me­rait se sta­bi­li­ser au sein de l’élite. Ce­la passe d’abord par le main­tien cette sai­son. »

Un ob­jec­tif que l e s F o n t e - nay­siens de­vront al­ler cher­cher en se re­le­vant les manches. Hier, face aux Black Pan­thers de Tho­non- les- Bains, certes cham­pions d’Eu­rope et de France en titre, le pro­mu a su­bi une cor­rec­tion ( 6- 54, 8 tou­ch­downs en­cais­sés) dont il de- vra se re­le­ver. « C’était bien de com­men­cer la sai­son en se frot­tant au cham­pion, on peut ain­si si­tuer notre ni­veau, as­sure le coach en chef, Jean- Phi­lippe Din­glor, un an­cien membre du Flash La Cour­neuve. Cette dé­faite nous montre qu’il faut une vraie im­pli­ca­tion de tous les joueurs. Même si nous avons pris du re­tard dans notre pré­pa­ra­tion, ce qui en­traîne des manques de re­pères dans notre jeu, il va fal­loir ré­agir au plus vite. » En ef­fet, au terme de la phase ré­gu­lière, la for­ma­tion clas­sée der­nière de la

Le main­tien nous per­met­trait de conser­ver nos meilleurs élé­ments”

Pas­cal Car­ra­no, pré­sident

des Mé­téores Confé­rence Nord, com­po­sée des cinq équipes fran­ci­liennes, se­ra re­lé­guée.

« On veut évi­ter ce­la, souffle Pas­cal Car­ra­no, qui a été joueur et coach des Mé­téores avant d’en prendre la pré­si­dence. Notre club est ré­pu­té pour sa fi­lière jeunes, le main­tien nous per­met­trait de conser­ver nos meilleurs élé­ments à la mai­son. » Cinq Fon­te­nay­siens ont été vice- cham­pions d’Eu­rope ju­niors avec l’équipe de France en août der­nier en Al­le­magne et les ca­dets sont cham­pions de France de­puis trois ans, ce qui consti­tue un re­cord dans la ca­té­go­rie.

Le club, qui re­cense 400 li­cen­ciés et compte des équipes à tous les éche­lons dès l’âge de 8 ans en flag ( dis­ci­pline mixte et sans contact), n’a plus be­soin que d’une belle vi­trine se­niors pour res­ter au som­met d’un sport dont il est le plus an­cien am­bas­sa­deur.

Kan­gou­rous de Pes­sac - TEM­PLIERS D’ÉLAN­COURT : 21- 59 ; Cen­tu­rions de Nîmes - FLASH LA COUR­NEUVE : 14- 26. MÉ­TÉORES DE FON­TE­NAY- SOUS- BOIS - Black Pan­thers de Tho­non- les- Bains : 6- 54 ; MO­LOSSES D’AS­NIÈRES - Dauphins de Nice : 13- 10.

1. Tho­non- les- Bains, 3 pts ; 2. ÉLAN­COURT, 3 ; 3. LA COUR­NEUVE, 3 ; 4. AS­NIÈRES, 3 ; 5. Nice, 1 ; 6. Nîmes, 1 ; 7. Pes­sac, 1 ; 8. FON­TE­NAY- SOUS- BOIS, 1 ; 9. ST- OUEN- L’AU­MÔNE (- 1 match), 0.

( LP/ Jean- Yves Lhors.)

Stade An­dré- Laurent ( Fon­te­nay- sous- Bois), hier. Pour leur re­tour par­mi l’élite, les Mé­téores de Fon­te­nay- sous- Bois

ont su­bi une cor­rec­tion face aux cham­pions de France en titre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.