« C’estn’im­por­te­quoi, j’adore »

Paul, 16ans

Le Parisien (Paris) - - Loisirsetspectacles - C. BA.

Les dé­lires de Gol­den Mous­tache et Studio Ba­gel, ce sont les ados qui en parlent le mieux. Se­lon les études des deux so­cié­tés de pro­duc­tion, leur pu­blic, en ma­jo­ri­té, a entre 13 et 25 ans et est avant tout mas­cu­lin. Paul, Pa­ri­sien de 16 ans, suit « en per­ma­nence » toutes leurs vi­déos sur Fa­ce­book. « Ce que j’aime, c’est qu’il y a du conte­nu en conti­nu, af­firme- til. Et c’est tou­jours di­ver­tis­sant. » « La sé­rie Ins­pec­teur Le Blan­ko, de Studio Ba­gel, me fait rire, c’est un peu le même hu­mour qu’OSS 117, pour­sui­til. Mais ma vi­déo pré­fé­rée, c’est Zor­ro contre Charles de Gaulle, de Gol­den Mous­tache. C’est Zor­ro et de Gaulle qui veulent at­ta­quer les Al­le­mands : du n’im­porte quoi, tout ce que j’adore. » nUn Clé­ment, spor­tif de 13 ans qui vit à Fon­te­nay- sous- Bois ( Val- de- Marne), s’est abon­né à Studio Ba­gel « parce qu’ils sont plu­sieurs et que ce n’est ja­mais le même su­jet. [ Il] en parle avec [ ses] co­pains dès qu’il y a une nou­velle vi­déo » .

Sweat- shirt vert et pe­tites lu­nettes, Loan, 14 ans, re­garde « oc­ca­sion­nel­le­ment » les vi­déos de Studio Ba­gel.

ren­du très pro

« J’avais ado­ré la fausse bande- an­nonce du film Ta­ken 3, pré­cise l’ado­les­cent de Vau­jours ( Sei­neSaint- De­nis). Les pa­ro­dies ab­surdes, ça me plaît bien. Comme les sketchs où il y a plein de co­mé­diens en­semble, c’est convi­vial. On les com­mente pas mal au col­lège, mais sur­tout entre gar­çons. Les filles, ça les soûle. »

Pierre, 17 ans, pré­fère quant à lui l’hu­mour « plus ab­surde » de Gol­den Mous­tache. « Dans les sketchs de Studio Ba­gel, j’ai l’im­pres­sion de voir tout le temps les mêmes. Chez Gol­den Mous­tache, ça change tout le temps. Dans les deux cas, ce sont de vrais pe­tits films avec des moyens der­rière. » La plu­part des fans le sou­lignent : « Ce sont de vé­ri­tables mi­ni­mé­trages, avec des décors, un mon­tage bien réa­li­sé… » note Cy­rielle, 19 ans, fan, des mi­cros- trot­toirs far­fe­lus de Studio Ba­gel. « Ça n’est plus du tout ar­ti­sa­nal » , ac­quiesce Paul. Le suc­cès, en tout cas, est en­tré dans la phase in­dus­trielle.

Paul re­garde tous les sketchs du Studio Ba­gel et de Gol­den Mous­tache.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.