Po­lo­ny­va­lâ­cherRu­quier

France2. La jour­na­liste quit­te­ra l’émission « Onn’est­pas cou­ché » fin juin. Elle s’en ex­plique pour la pre­mière fois dans­nos co­lonnes.

Le Parisien (Paris) - - Télévision Etmédias - CA­THE­RINE BALLE

Elle n’avait pas pré­vu de l’an­non­cer pu­bli­que­ment aus­si tôt. Mais l’in­for­ma­tion a fui­té mal­gré elle. Sa­me­di, « le Tube » de Ca­nal + ré­vé­lait que Na­ta­cha Po­lo­ny pour­rait quit­ter « On n’est pas cou­ché » , l’émission du sa­me­di soir sur France 2, à la fin de la sai­son. Hier, la chro­ni­queuse nous l’a confir­mé. « J’ar­rête en juin, as­sure Na­ta­cha Po­lo­ny. Je l’ai an­non­cé il y a quelque temps à Laurent Ru­quier et à Ca­the­rine Bar­ma ( NDLR : la pro­duc­trice de l’émission). Ce poste est le plus for­mi­dable de tout le PAF, c’est un bon­heur. Mais il faut sa­voir s’ar­rê­ter quand on est sûr d’être tou­jours bon. J’aime les défis et je ne vou­drais pas com­men­cer à être dans la rou­tine. »

Je pense qu’il est temps

de pas­ser à autre chose. Il ne faut pas être dans la fa­ci­li­té.”

Na­ta­cha Po­lo­ny

« Je ne veux pas de­ve­nir pré­vi­sible, que l’on sache à l’avance ce que je vais dire, pour­suit la jour­na­liste de 38 ans. Je veux être tou­jours dans la pro­gres­sion. J’ai ap­pris énor­mé­ment de choses dans cette émission, je pense qu’il est temps de pas­ser à autre chose. Il ne faut pas être dans la fa­ci­li­té. »

Ega­le­ment en charge de la re­vue de presse de 8 h 30 sur Eu­rope 1, Na­ta­cha Po­lo­ny sou­ligne qu’ « On n’est pas cou­ché » est une « émission où on a du temps en plateau, donc qui né­ces­site de tra­vailler énor­mé­ment pour être au point face aux in­vi­tés » . « C’est pour ce­la que j’aime ça » , as­sure- t- elle. Po­lo­ny n’aban­donne donc pas le talk- show de Ru­quier pour pou­voir le­ver le pied. L’an pro­chain, elle de­vrait conti­nuer la ra­dio ( « Je n’en ai pas en­core fait le tour » ) et ne di­rait pas non si on lui pro­po­sait de prendre les rênes d’une émission à la té­lé­vi­sion : « Si j’ai la pos­si­bi­li­té d’ani­mer une émission à moi, cultu­relle, po­li­tique, de dé­bats… ce se­rait gé­nial. » Pour au­tant, elle as­sure ne pas avoir peur de quit­ter le pe­tit écran : « Si j’ai du temps l’an pro­chain, j’écri­rai des livres. Ce­la fait trois ans que j’ai des pro­jets qui n’avancent pas. »

Après avoir of­fi­cié à « Ma­rianne » puis au « Figaro » , Po­lo­ny avait re­joint « On n’est pas cou­ché » en sep­tembre 2011. Avec Au­drey Pulvar, elle suc­cé­dait alors au bi­nôme Eric Naul­leau- Eric Zem­mour. Un an plus tard, c’est au cô­té d’Aymeric Ca­ron qu’elle a rem­pi­lé.

Connue pour ses prises de po­si­tion tran­chées et ar­gu­men­tées, la chro­ni­queuse s’est no­tam­ment op­po­sée au ma­riage pour tous. Laurent Ru­quier va main­te­nant de­voir trou­ver un( e) remplaçant( e) à la jour­na­liste qui était plu­tôt po­pu­laire. En dé­cembre der­nier, un son­dage BVA pour « le Pa­ri­sien » - « Au­jourd’hui en France » l’avait cré­di­tée de 58 % d’opi­nions fa­vo­rables, à éga­li­té avec Eric Naul­leau et bien de­vant les autres chro­ni­queurs d’ « On n’est pas cou­ché » .

La chro­ni­queuse Na­ta­cha Po­lo­ny se ver­rait bien pré­sen­ter « une émission cultu­relle, po­li­tique, de dé­bats... » à la té­lé­vi­sion.

( ITV/ Pa­trick Red­mond.)

Da­vid Ten­nant joue un flic tor­tu­ré dans « Broad­church » sur France 2.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.