Les pes­ti­cides in­quiètent la po­pu­la­tion

Jo­siane Jos- Pe­lage, pé­diatre an­tillaise, op­po­sée à l’épan­dage de pes­ti­cides

Le Parisien (Paris) - - La Une - Pro­pos re­cueillis par S. R.

Ce pra­ti­cien constate une nette dé­gra­da­tion de la san­té aux An­tilles.

Que pen­sez- vous du rap­port sur les pes­ti­cides ?

JO­SIANE JOS- PE­LAGE. Ce­la confirme nos pires craintes. Nous sa­vions que ces pro­duits pou­vaient pro­vo­quer des can­cers, mais on dé­couvre aus­si que ce sont des per­tur­ba­teurs en­do­cri­niens. C’est grave car ce­la s’ajoute à l’en­vi­ron­ne­ment dé­jà très pol­lué en Mar­ti­nique et Gua­de­loupe, dû à l’em­ploi mas­sif d’an­ciens pes­ti­cides comme le ch­lor­dé­cone, qui pro­voquent au­jourd’hui des pro­blèmes de san­té ca­tas­tro­phiques.

Quelle est la si­tua­tion sa­ni­taire dans vos îles ?

C’est dra­ma­tique. Le nombre de cas de can­cer de la prostate a dou­blé en trente ans ! Il y a aus­si une ex­plo­sion de l’obé­si­té ou de la pré­ma­tu­ri­té sexuelle qui oblige à trai­ter par hor­mones les en­fants… Qu’est- ce qui peut expliquer tout ça à part la pol­lu­tion ?

Les pro­duc­teurs et les au­to­ri­tés as­surent que l’épan­dage reste li­mi­té aux cultures…

C’est faux ! Les ali­zés em­portent les pro­duits très loin. Et il faut ve­nir sur le ter­rain : beau­coup d’ha­bi­ta­tions bordent les ba­na­ne­raies. Les au­to­ri­sa­tions ont été don­nées de France, par l’Anses*, sans prendre en compte les spé­ci­fi­ci­tés des ré­gions où est em­ployé l’épan­dage aé­rien. Chez nous, en plus, il n’y a pas d’hi­ver qui oblige à res­treindre l’ac­ti­vi­té agri­cole comme en mé­tro­pole. On peut avoir trois ré­coltes de ba­nanes, et donc au­tant de trai­te­ments !

Que de­man­dez- vous ?

En trente- cinq ans de pra­tique pé­dia­trique, j’ai consta­té la dé­gra­da­tion de la san­té de mes conci­toyens, sur­tout les en­fants : hy­per­ac­ti­vi­té, troubles de l’at­ten­tion, obé­si­té pré­coce. Un mo­ra­toire sur les pes­ti­cides est né­ces­saire, le temps de lan­cer une vraie étude épi­dé­mio­lo­gique, qui nous est re­fu­sée pour l’ins­tant. * Agence na­tio­nale de sé­cu­ri­té sa­ni­taire de l’ali­men­ta­tion, de l’en­vi­ron­ne­ment et du travail.

( France- An­tilles/ C. Eve­rard.)

Jo­siane Jos- Pe­lage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.