Zone dan­ge­reuse en vue

Ligue2/ Cré­teil- Lens2- 3

Le Parisien (Paris) - - Sports Ile- De- France - STÉ­PHANE BIAN­CHI

Ils rê­vaient tous de re­faire le coup. De re­vê­tir, en­core, ce cos­tume de bête noire qu’ils se plaisent dé­jà à en­fi­ler face au leader mes­sin et de confor­ter leur sta­tut d’épou­van­tail face à un autre ca­dor du cham­pion­nat. Mais Cré­teil ne fe­ra pas le Grand Che­lem. Ni face à une for­ma­tion len­soise qui lui avait pour­tant réus­si à Bollaert ( 1- 1 à l’al­ler en cham­pion­nat et vic­toire 3- 4 en Coupe de la Ligue), ni face à l’en­semble du trio de tête.

Jusque- là in­vain­cue de­vant les pen­sion­naires du po­dium, la for­ma­tion de Jean- Luc Vas­seur n’a pas pu em­pê­cher hier soir Lens de re­prendre sa marche en avant après trois matchs sans suc­cès. Mal­gré les deux coups d’éclat de la paire Le­sage - Ndoye, im­pec­cable d’ef­fi­ca­ci­té dans son duo pas­seur du gauche - bu­teur de la tête, Cré­teil a lo­gi­que­ment concé­dé son hui­tième re­vers de la sai­son, le qua­trième à do­mi­cile.

« On est tom­bés sur une sa­crée équipe, ad­met JeanLuc Vas­seur. Mais, ce qui me cha­grine, c’est que nous avons dû at­tendre d’être me­nés avant de nous li­bé­rer to­ta­le­ment. Après, le match s’est dé­bri­dé, nous aus­si, mais la dif­fé­rence s’est faite sur des pe­tits coups de pouce en notre dé­fa­veur. Ils ont eu la réus­site du cham­pion. Pas nous. » « C’est dom­mage que l’on se soit ti­ré une balle dans le pied sur le deuxième but car on pou­vait ri­va­li­ser » , com­plète Lu­do­vic Ge­nest.

Dans un stade gar­ni comme ja­mais cette sai­son, les Val- de- Mar­nais ont pour­tant cru jus­qu’au bout à la pos­si­bi­li­té d’un in­croyable re­tour. Mal­gré l’ou­ver­ture du score ra­pide du feu fol­let El Ja­deyaoui ( 10e, 0- 1), la pré­ci­sion chi­rur­gi­cale de Lju­bo­ja sur

Nous sommes là pour ap­prendre” Jean- Luc Vas­seur, en­traî­neur de Cré­teil

une frappe en pi­vot dé­co­chée dans un angle im­pos­sible ( 48e, 1- 2) et le coup de grâce de Sal­li, bu­teur à peine dix se­condes après son en­trée en jeu ( 82e, 1- 3).

Mal­gré une bonne pres­ta­tion d’en­semble, Cré­teil fait la mau­vaise opé­ra­tion de cette 25e jour­née. Ce re­vers, conju­gué à la vic­toire de Brest hier soir ( équipe qui compte un match en re­tard), ra­mène l’équipe val- de- mar­naise à quatre points de la zone rouge. « Mais nous sommes là pour ap­prendre, rap­pelle Vas­seur. Le match de ce soir nous ser­vi­ra sans doute pour le fu­tur. »

( LP/ Phi­lippe Le Brech.)

Stade Do­mi­nique- Du­vau­chelle ( Cré­teil), hier soir. Mal­gré le dou­blé de Cheikh Ndoye ( à gauche, ici face au ca­pi­taine len­sois Le Moigne), Cré­teil s’est in­cli­né sur sa pe­louse et ne compte plus que quatre points d’avance sur Brest, le pre­mier re­lé­gable.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.