« On a cou­péles che­veux d’anne au studio »

Le Parisien (Paris) - - Le Journal de Paris - M.- A. G.

« La prise de vue re­monte à deux mois. Nous avons tra­vaillé l’éclai­rage toute la se­maine pré­cé­dant la pho­to. Je fai­sais of­fice de man­ne­quin » , se sou­vient Ra­chel Ca­za­da­mont, de l’agence H5. Sur place, l’élue avait été priée d’ar­ri­ver avec plu­sieurs te­nues. « Nous avons choi­si cette che­mise bleue, c’est une cou­leur qui lui va bien » , juge la com­mu­ni­cante. In­utile d’im­po­ser du rouge ou du rose à la can­di­date, les codes cou­leur de la gauche. « Tout le monde sait qu’elle est so­cia­liste ! » En re­vanche, il a fal­lu user du ci­seau. « Nous avons cou­pé les che­veux d’Anne au studio, car ça fai­sait un faux pli sur la veste. » Pour la pause, la can­di­date de­vait re­gar­der de­vant. « Pour re­gar­der les Pa­ri­siens droit dans les yeux » , ex­plique Ra­chel. Cette pho­to studio a- t- elle été choi­sie comme contre­pied à celle de la can­di­date UMP prise dans la rue ? « Non, nous n’avions pas l’in­ten­tion de nous po­si­tion­ner par rap­port à l’ad­ver­saire. Pour le ré­sul­tat fi­nal, l’agence H5 nie tout re­cours à un logiciel pour re­tou­cher le cli­ché et faire ap­pa­raître la can­di­date plus jeune. « Il y a zé­ro re­touche sur le visage. Nous avons juste re­tra­vaillé les contrastes en jouant sur la lu­mière et l’éclai­rage. Ain­si, les rides ap­pa­raissent moins mar­quées. »

Il y a zé­ro re­touche sur le visage”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.