Ilé­lè­ve­de­sânes à15km­de­pa­ris

Le Parisien (Paris) - - Ile-de-France - MARION KREMP

« Un âne, c’est ma­lin comme un chat, ça ne se dresse pas, ça s’éduque ! » Pierre Cou­sin, éle­veur d’ânes de­puis 2007, re­met d’em­blée les choses à leur place, et ne lais­se­ra per­sonne dire de ses bêtes qu’elles sont tê­tues, ou, pire, « bêtes comme un âne » ! Ins­tal­lée de­puis cinq ans à Chen­ne­vières- surMarne ( Val- de- Marne), à moins de 15 km de Pa­ris, Fran­ci­lianes, son asi­ne­rie bio­lo­gique, compte entre 20 et 30 ânes, dont une ma­jo­ri­té d’ânesses dont il ex­ploite le lait. « Je par­tage avec les ânons, ex­plique l’éle­veur, si­non le lait se ta­rit. » Du lait re­cueilli à rai­son d’un litre par jour et par ânesse, Pierre Cou­sin en fait des sa­vons et autres cos­mé­tiques ven­dus en ligne via sa deuxième en­tre­prise, Te­liane. Il le vend éga­le­ment en bou­teilles à la ferme. « Le lait d’ânesse au­rait la pro­prié­té de faire re­mon­ter le taux de glo­bules blancs » , avance- t- il. Cet an­cien mu­si­cien est de­ve­nu éle­veur après une pre­mière re­con­ver­sion comme mé­dia­teur so­cial. Toute l’an­née, il ac­cueille dans sa ferme des groupes de sco­laires et de per­sonnes âgées pour « pro­mou­voir l’image de l’âne loin des cli­chés » .

( LP/ M. K.)

Porte de Ver­sailles, Pa­ris ( XVe), hier. Pierre Cou­sin en­tend faire connaître son ac­ti­vi­té au Sa­lon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.