Le smart­phone change- t- il votre vie ?

Le Parisien (Paris) - - Le fait du jour - Pro­pos re­cueillis par ADRIEN CO­LO­MÈS

« Oui. Je ne me vois pas m’en sé­pa­rer du jour au len­de­main.

Ce­la fait main­te­nant deux ans que je suis en pos­ses­sion d’un smart­phone. Ve­nant de pro­vince et ne connais­sant pas très bien Pa­ris, il m’est in­dis­pen­sable lorsque j’uti­lise les tran­sports en com­mun. Je suis tout le temps four­rée sur In­ter­net. La der­nière fois que j’ai per­du mon té­lé­phone, je me suis vue dans l’obli­ga­tion d’en ra­che­ter un tout de suite. »

« Ce­la n’a pas vrai­ment chan­gé mon mode de vie,

bien que le fait de tout avoir à por­tée de main soit un énorme avan­tage. Je m’en sers beau­coup pour lire l’ac­tua­li­té dans les tran­sports. Etant un grand fan de sport, je l’uti­lise au­tant pour suivre les ré­sul­tats spor­tifs que pour ef­fec­tuer des pa­ris en ligne. Je m’en sers éga­le­ment pour al­ler sur les ré­seaux so­ciaux et gar­der contact avec mes proches. »

« J’ai tou­jours eu un usage de mon té­lé­phone ré­duit aux coups de fil et aux tex­tos,

mais j’avoue l’uti­li­ser de plus en plus comme un or­di­na­teur. J’uti­lise sur­tout la fonc­tion ap­pa­reil pho­to. Le nombre de pixels ayant évo­lué ces der­nières an­nées, c’est sur­pre­nant de voir la qua­li­té ob­te­nue. Par contre, leur prix reste exor­bi­tant et je ne com­prends pas les gens qui dé­pensent des for­tunes pour en ache­ter un. »

« C’est de­ve­nu un ou­til pro­fes­sion­nel in­con­tour­nable, bien qu’ad­dic­tif.

Par ailleurs, c’est une vé­ri­table boîte aux lettres qui me per­met de sto­cker énor­mé­ment d’emails. C’est pra­tique pour moi qui suis très souvent en dé­pla­ce­ment, no­tam­ment à l’étran­ger. Je trouve for­mi­dables les nom­breuses ap­pli­ca­tions qui se créent chaque jour et qui fa­ci­litent le quo­ti­dien. Par exemple, le fait d’avoir un GPS est un énorme pro­grès. »

« J’ai l’im­pres­sion de pas­ser la moi­tié de ma jour­née ri­vé des­sus.

Il me se­rait dif­fi­cile de m’en pas­ser. Je suis abon­né aux ver­sions nu­mé­riques de plu­sieurs quo­ti­diens, qui sont en gé­né­ral très bien faites et fa­ciles d’ac­cès. Je pense ce­pen­dant que les gens dé­ve­loppent une cer­taine forme de dé­pen­dance. Nous ne sommes plus à l’abri de re­ce­voir un e- mail de der­nière mi­nute du pa­tron, même à la mai­son. »

Ma­ry Sow

31 ans, ven­deuse

Co­lombes ( 92)

Jus­tine Lel­louche

25 ans, étu­diante

Amiens ( 80)

Ni­co­las Le­fèvre

24 ans, dans la res­tau­ra­tion

Bois­sy- Saint- Lé­ger ( 94)

Gé­rard Ga­gna

67 ans, an­thro­po­logue

Bri­gnan­court ( 95)

Smail Mal­leur

38 ans, chef res­tau­ra­teur

Pa­ris ( Ve)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.