Le Va­ti­can a un mi­nistre de l’eco­no­mie

Le Parisien (Paris) - - Société - HÉ­LÈNE HAUS

En Aus­tra­lie, il est sur­tout connu pour ses prises de po­si­tion conser­va­trices sur le di­vorce ou l’usage du pré­ser­va­tif. A 72 ans, George Pell, l’ar­che­vêque de Syd­ney, vient d’être nom­mé à la tête du nou­veau mi­nis­tère de l’Eco­no­mie du Va­ti­can, créé hier par le pape Fran­çois.

Ce pre­mier « se­cré­ta­riat pour l’Eco­no­mie au­ra au­to­ri­té sur toutes les ac­ti­vi­tés éco­no­miques et ad­mi­nis­tra­tives à l’in­té­rieur du Saint- Siège et de l’Etat de la cité du Va­ti­can » , ont dé­cla­ré les au­to­ri­tés va­ti­canes dans un com­mu­ni­qué. « C’est une an­nonce très mo­rale. Après tous les scan­dales fi­nan­ciers qui ont écla­bous­sé le Va­ti­can ces der­nières an­nées, ce­la va apai­ser les es­prits » , note Caroline Pi­goz­zi, co­au­teur avec Hen­ri Ma­de­lin de la bio­gra­phie « Ain­si fait- il » sur le pape Fran­çois.

Rôle as­sez flou

« Mais pour sa­voir si ça va vrai­ment chan­ger les choses, il fau­drait connaître les sta­tuts exacts de ce se­cré­ta­riat. Va- t- il, par exemple, s’oc­cu­per de la Con­gré­ga­tion pour l’évan­gé­li­sa­tion des peuples qui brasse beau­coup d’ar­gent ? Au Va­ti­can, il y a as­sez peu de cen­tra­li­sa­tion ou de trans­pa­rence en rai­son d’un goût ob­ses­sion­nel du se­cret » , ajoute la jour­na­liste spé­cia­liste des re­li­gions.

Le rôle de ce fu­tur se­cré­ta­riat reste pour l’ins­tant as­sez flou. Le Va­ti­can a pré­ci­sé que George Pell se­rait lui- même char­gé de dé­fi­nir les sta­tuts du mi­nis­tère. Il de­vra d’ailleurs se mettre au travail « le plus vite pos­sible » . « Si nous pou­vons re­mettre les choses en ordre dans les deux pro­chaines an­nées, ce se­ra une réa­li­sa­tion im­por­tante de cette pa­pau­té » , a ré­agi l’ar­che­vêque de Syd­ney, in­ter­viewé par le quo­ti­dien « The Aus­tra­lian » .

George Pell fai­sait dé­jà par­tie du groupe des huit car­di­naux — le G 8 du pape — char­gé d’ai­der Fran­çois à ré­for­mer les fi­nances de l’Eglise ca­tho­lique. « Il a comme pre­mière qua­li­té d’être an­glo- saxon. Ce­la confirme la vo­lon­té du pape d’ou­vrir le Va­ti­can à d’autres na­tio­na­li­tés que les Ita­liens. En plus, George Pell sié­geait dé­jà aux af­faires éco­no­miques du Saint- Siège » , sou­ligne Caroline Pi­goz­zi. Il se­ra as­sis­té d’un se­cré­taire gé­né­ral et d’un con­seil éco­no­mique com­po­sé de huit car­di­naux et de sept laïcs spé­cia­listes de l’éco­no­mie, tous de dif­fé­rentes na­tio­na­li­tés.

( AP/ An­drew Medichini.)

Cité du Va­ti­can, le 4 mars 2013. George Pell est aus­si l’ar­che­vêque de Syd­ney.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.