CHAN­GER DE F OUR­NIS­SEUR D’ É NER­GIE

Le Parisien (Paris) - - Lefaitdujour - ER­WAN BE­NE­ZET

Comment ça marche ? De­puis 2007, les par­ti­cu­liers sont libres de choi­sir leur opé­ra­teur de gaz ou d’élec­tri­ci­té. Ter­mi­né le mo­no­pole d’EDF dans l’élec­tri­ci­té et ce­lui de GDF Suez dans le gaz. Les four­nis­seurs dits « al­ter­na­tifs » pro­posent des ta­rifs de plus en plus concur­ren­tiels. « Pour un client se chauf­fant au gaz, le gain sur la fac­ture peut at­teindre 10 %, soit 115 € par an, dé­taille Caroline Kel­ler, char­gée de mis­sion sur l’in­for­ma­tion des consom­ma­teurs au­près du Mé­dia­teur na­tio­nal de l’éner­gie. Pour l’élec­tri­ci­té, ce chiffre peut at­teindre 11 %, soit un pro­fit an­nuel de 126 € par rap­port aux ta­rifs ré­gle­men­tés ( NDLR : fixés an­nuel­le­ment par les pou­voirs pu­blics). » Chan­ger de fournisseur est d’au­tant plus fa­cile que c’est en gé­né­ral le nou­veau fournisseur qui s’oc- cupe de tout. « Quitte à re­ve­nir chez l’opé­ra­teur his­to­rique si l’évo­lu­tion des prix du mar­ché ne convient pas, com­plète Caroline Kel­ler, grâce au prin­cipe de la ré­ver­si­bi­li­té en vi­gueur de­puis dé­cembre 2010. »

a tes­té Maxime l’avoue : « C’est en li­sant un ar­ticle que j’ai réa­li­sé qu’en com­pa­rant les offres je pou­vais réa­li­ser des éco­no­mies, ex­plique ce Pa­ri­sien de 35 ans, qui vit en couple avec ses deux en­fants dans un appartement de 70 m2. Nous sommes au tout- élec­trique, et nos fac­tures dé­passent le mil­lier d’eu­ros par an. » Avec sa com­pagne, ils ont op­té en 2012 pour un fournisseur d’élec­tri­ci­té al­ter­na­tif. « Nous en avons choi­si un par­mi les plus connus, c’était quand même plus ras­su­rant » , avoue Maxime. Ré­sul­tat : 98 € de moins sur la fac­ture an­nuelle fin 2013.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.