PRENDRE UN AUTRE

Le Parisien (Paris) - - Lefaitdujour - EL­SA MA­RI

AS­SU­REUR nComment ça marche ? La loi Ha­mon, vo­tée en dé­cembre 2013, as­sou­plit les condi­tions de rup­ture de contrat avec votre as­su­reur concer­nant les biens comme l’au­to­mo­bile, l’ha­bi­ta­tion ou la té­lé­pho­nie. Jus­qu’ici, il fal­lait s’y prendre deux mois avant la date an­ni­ver­saire du contrat. En­core fal­lait- il que l’as­su­reur vous pré­vienne de cette échéance… Et quand bien même, si un cour­rier vous ar­ri­vait, vous aviez alors un dé­lai très court pour ré­si­lier et chan­ger d’as­su­reur. Dès pu­bli­ca­tion des dé­crets d’ap­pli­ca­tion — dans quelques mois —, la loi Ha­mon per­met­tra de rompre à n’im­porte quel mo­ment votre contrat d’as­su­rance, dès lors que vous êtes res­té chez cet as­su­reur un an. Le dé­lai de pré­avis de la part du client est de trente jours seule­ment. De quoi faire jouer à plein la concur­rence.

nCom­bien ça peut rap­por­ter ? Sta­nis­las Di Vit­to­rio, pré­sident et fon­da­teur d’As­sur­land, un com­pa­ra­teur d’as­su­rances, es­time que, pour conser­ver leurs clients, les as­su­reurs risquent d’être obli­gés de bais­ser leurs prix de « 2 à 3 % au moins » . D’après ce spé­cia­liste, la dif­fé­rence des ta­rifs, sur­tout dans l’au­to­mo­bile, est « ex­trê­me­ment va­riable » , de 30 % en moyenne, soit une four­chette de 150 €. En trou­vant une bonne as­su­rance en fonc­tion de votre pro­fil, de votre vé­hi­cule, de votre lieu géo­gra­phique et de votre si­tua­tion fa­mi­liale, vous pou­vez éco­no­mi­ser en­vi­ron 175 €. Concer­nant l’ha­bi­ta­tion, les écarts sont moindres. Mi­sez plu­tôt sur 20 à 30 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.