Rythmes sco­laires : leCon­seil d’Etat­sai­si

Le Parisien (Paris) - - Société - ÉVRY ( ES­SONNE) C. CH.

Ch­ris­tianS­choet­tl, maire ( NC) de Jan­vry ( Es­sonne), a bon es­poir de faire abro­ger la ré­forme des rythmes sco­laires. Il a man­da­té le ca­bi­net d’avo­cats pa­ri­sien Pi­wi­ni­ca & Mo­li­nie qui a adres­sé, hier, par cour­rier une re­quête au­près du Con­seil d’Etat. Son ob­jec­tif : voir cette ju­ri­dic­tion su­prême « don­ner in­jonc­tion au Pre­mier mi­nistre de sta­tuer sur sa de­mande d’abro­ga­tion du dé­cret du 24 jan­vier 2013 » . Le dé­cret édic­té par Vincent Peillon, mi­nistre de l’Edu­ca­tion na­tio­nale, qui avait qua­li­fié les élus de Jan­vry « d’in­sur­rec­tion­nels » .

Le 7 oc­tobre der­nier, le con­seil mu­ni­ci­pal de cette com­mune de 600 ha­bi­tants avait été le pre­mier en France à prendre une dé­li­bé­ra­tion pour « dire non à la ré­forme des rythmes sco­laires » . De­puis, en­vi­ron 2 500 com­munes au­raient pris le même che­min. L’ac­ces­si­bi­li­té aux han­di­ca­pés des lieux pu­blics et des tran­sports pour­rait prendre du re­tard. Le gou­ver­ne­ment doit an­non­cer au­jourd’hui des dé­lais sup­plé­men­taires de trois à neuf ans par rap­port à l’échéance ini­tiale de 2015 pour faire les amé­na­ge­ments né­ces­saires. Les étu­diants in­fir­miers ne se­ront plus pris en stage dans les cli­niques et les hô­pi­taux pri­vés à par­tir du 1er mars. Hier, ces éta­blis­se­ments de soin ont dé­ci­dé de mettre leur me­nace à exé­cu­tion pour ré­sis­ter à la po­li­tique du gou­ver­ne­ment qui, se­lon eux, les dé­fa­vo­rise par rap­port au sec­teur pu­blic. Les dro­ma­daires pourraient être la cause prin­ci­pale de la trans­mis­sion du co­ro­na­vi­rus MERS qui a fait 79 morts au MoyenO­rient de­puis sep­tembre 2012. D’après Ian Lip­kin, pro­fes­seur de l’uni­ver­si­té de Columbia à New York, ce vi­rus « est com­mun chez les dro­ma­daires de­puis au moins une ving­taine d’an­nées » . Dans cer­taines parties de l’Ara­bie saou­dite, il est même pré­sent dans les voies res­pi­ra­toires des deux tiers de ces ani­maux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.